Nos actualités associatives

Un outil - Le langage des émotion

Cette semaine, on vous présente un outil que l’on aime beaucoup au Planning Familial 13 : le langage des émotions.

Ce jeu - composé de 86 cartes - nous vient directement de Belgique, de nos ami.es de la Fédération des Centres Pluralistes de Planning Familial (FCPPF) !

Par ces cartes joliment illustrées (avec deux faces : l’une genrée au féminin et l’autre au masculin), nous partons à la découverte des émotions. Et l’on peut dire que le panel est vaste et constitué de multiples nuances !

Adaptable à tout terrain, à tout public, impossible de s’ennuyer avec ce jeu. Il y a mille et une manière de l’utiliser. Et puis si l’on peine un peu, plusieurs cartes théoriques proposent des pistes d’animation.

Nous aimons l’utiliser dans le cadre des formations « Prodas » ou « Handicap et Alors ? » afin de sensibiliser les professionnel·les à l’approche par les émotions par exemple. Il peut aussi servir de « météo » dans un groupe : « comment je me sens aujourd’hui dans le groupe ? » ou encore permettre de faciliter la parole dans le cadre d’un entretien individuel : « La plupart du temps, c’est quoi l’émotion que tu ressens le plus quand tu es à l’école ? à la maison ? tout·e seul·e ? avec d’autres gens ? », etc.

Ce jeu permet d’aller travailler en profondeur divers objectifs comme par exemple  « développer sa capacité à entendre les émotions et besoins de l’autre », « se penser en toute honnêteté, c’est-à-dire accepter toutes les émotions sans poser de jugement de valeur », « prendre conscience de l’impermanence des êtres humains et du monde »...

Si ce jeu vous plaît, il y a aussi deux autres jeux complémentaires que vous pouvez y associer : « l’expression des besoins » et « l’univers des sensations ».

 

 

Le Planning 13 présente son nouveau site Prodas

Le Planning 13 vous propose deux rendez-vous pour découvrir ce site :

  • jeudi 20 octobre 2022 de 18 h à 20h au Planning Familial 13, 106 bd National, 13003 Marseille
  • jeudi 10 novembre 2022 de 17 h à 18h30 en visio-conférence

Créé dans les années 1970 aux États-Unis et adapté en France depuis 2005 par le Planning Familial, le ProDAS (Programme de développement affectif et social) est reconnu par Santé publique France parmi les actions probantes ou prometteuses qui permettent le développement des compétences psychosociales des jeunes. Inscrit dans la stratégie nationale interministérielle[i], le ProDAS a pour ambition de « permettre à tous les enfants de développer leurs compétences psychosociales dès le plus jeune âge, pendant toute leur croissance et dans tous les milieux » d’ici à 2037.

« Les compétences psychosociales (CPS) sont des compétences de vie, utiles au quotidien pour chacun. Elles contribuent à favoriser le bien-être mental, physique et social, et à prévenir une large gamme de comportements et d’attitudes aux incidences négatives sur la santé. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) les définit comme “un groupe de compétences psychosociales et interpersonnelles qui aident les personnes à prendre des décisions éclairées, à résoudre des problèmes, à penser de façon critique et créative, à communiquer de façon efficace, à construire des relations saines, à rentrer en empathie avec les autres, à faire face aux difficultés et à gérer leur vie de manière saine et productive”. » (OMS 2003)

Le Planning Familial a développé, depuis 2005, le ProDAS d’abord à Marseille puis en France. À ce jour, plus de 1 800 enseignant·e·s et professionnel·le·s ont été formé·e·s et ont mis en œuvre le programme auprès des enfants et des adolescent·e·s des écoles, collèges et lycées principalement dans les régions Provence-Alpes-Côte d’Azur et Occitanie.

Le site internet initial, lancé en 2016, avait pour objectif de mettre à la disposition des professionnel·le·s formé·e·s l’ensemble des ressources pédagogiques du ProDAS. À l’occasion de la refonte du site en 2022, un volet grand public est déployé qui donne accès à des informations sur les CPS, à la présentation du programme, à des vidéos, aux résultats des recherches sur le ProDAS, à des ressources pour les parents et à des témoignages d’enseignant·e·s, d’élèves et de chercheur-euse-s…

Venez découvrir ce nouveau site !

Rendez-vous sur PRODAS.FR à partir du 20 octobre 2022 !

Découvrir le ProDAS en vidéo

Ouverture prochaine du Centre LGBTQIA+ à Marseille

Fierté Marseille Organisation, association porteuse de la Pride Marseille, du Longchamp Pride Live Festival et de la Pride²Weeks, vient d'annoncer l'ouverture prochaine du Centre LGBTQIA+ de Marseille-Provence.

Ce projet citoyen qui a pour vocation d'améliorer les conditions de vie des personnes LGBTQIA+ à Marseille et son territoire étendu a été co-construit depuis de nombreuses années grâce à un comité de pilotage.

"Nous avons hâte de le voir bientôt émerger, que chacun·e puisse y être accueilli·e comme il se doit et de le développer avec toutes les personnes qui le souhaitent pour qu'il soit un lieu indispensable aux cultures et aux parcours de vie LGBTQIA+", explique l'association sur sa page Facebook.

Pour suivre l'avancée du projet c'est par .

Dépistage des IST au Planning 13

Le Planning familial 13 ouvre des permanences dédiées au dépistage des infections sexuellement transmissibles (IST) à Marseille à partir de ce lundi 3 octobre.

Les permanences sont ouvertes les lundis de 10h à 13h et les vendredis de 14h à 17h. Elles sont gratuites, (anonymes) confidentielles et sans rendez-vous.

Les professionnel·le·s du Planning Familial 13, formé·e·s au TROD (test rapide d’orientation diagnostique) proposent un entretien de dépistage. Les personnes peuvent avoir les résultats sur place en moins de 30 minutes pour le VIH et les hépatites B et C pour lesquelles une seule goutte de sang suffit.

Reprise des groupes de parole à destination des victimes d'inceste au Planning

C'est la rentrée et les groupes de parole à destination des victimes d'inceste reprennent mensuellement.
Il sont animés par l'association AMEVI (association marseillaise d'entraide pour les victimes d'inceste) dans les locaux du Planning Familial 13 tous les 3èmes lundis du mois de 19h à 21h.

Nouveauté cette année : il y aura une alternance de groupes de parole libres et de groupes de parole thématiques avec des intervenantes extérieures (corps ; relations affectives, familiales, sexuelles, etc.).  Renseignements complémentaires et précisions sur les dates des groupes thématiques par mail : contact.amevi@gmail.com

Les groupes sont mixtes, gratuits, réservés aux personnes majeures et sans engagement alors si vous êtes concerné·e, n’hésitez pas à venir car ces espaces d'expression et d’échanges se veulent solidaires et resourçants.

À écouter - Les paillettes : journal d'un donneur de sperme

Retour sur le reportage de Clément Baudet diffusé dans l'émission Les Pieds sur terre sur France Culture en mai dernier. Sous la forme d'un journal audio en trois épisodes, il témoigne de ses réflexions et de son parcours dans le cadre d'un don de sperme.

Se posent les questions de la levée de l'anonymat, de la pénurie de gamètes ou encore de la signification de la filiation... Dons encadrés en milieu hospitalier via le Cecos (Centre d'étude et de conservation des œufs et du sperme humains) ou « dons sauvages », Clément Baudet rencontrent plusieurs personnes (professionnelles de santé, donneurs, personnes nées de dons...) qui nourrissent le podcast. 3 x 30 minutes passionnantes.

À écouter sur le site de France Culture

Rejoindre le groupe com' du Planning 13

C'est la rentrée ! Tu as envie de t'impliquer dans la vie du Planning Familial 13 ? Alors pourquoi pas rejoindre le groupe com ?!

Le groupe com c'est un collectif de 5-6 bénévoles et salariées du Planning Familial 13. Depuis bientôt deux ans, nous animons le site du Planning, son compte Facebook et plus récemment son compte Instagram.

» Lire la suite

Le Planning familial, des générations de militantes engagées

Médiapart publie un portfolio en accès libre sur le Planning. Plus de soixante ans après sa création, celui-ci se renouvelle. Les jeunes militantes sont imprégnées de l’héritage du mouvement féministe. Une histoire de transmission par les femmes, de génération en génération.

Photo d'Isabelle Eshraghi au centre socio-culturel de l’Esplanade à Strasbourg pendant une rencontre national sur la thématique des violence en juin 2022.

À découvrir sur Médiapart

Lecture - Cher connard

Cher connard, le nouveau roman de Virginie Despentes tout en vulnérabilité

Oscar, écrivain à petit succès, croise Rébecca Latté, star glamour des décennies passées, dans la rue, et écrit sur les réseaux sociaux son dégoût pour le physique vieillissant de l’actrice quinquagénaire. Rébecca lui répond son mépris du tac au tac, et l’échange devrait s’arrêter à une banale histoire de troll.

Sauf qu’Oscar est fasciné par Rébecca qu’il a connue dans son enfance. Malgré elle, elle se laisse progressivement intéresser par le récit qu’il fait de son existence médiocre. Peu à peu, une correspondance improbable et sans filtre s’installe entre les deux, traversée par la Covid et le confinement.

Dans ce nouveau roman après la trilogie Vernon Subutex, Virginie Despentes, l’une des voix essentielles du féminisme en 2022, adopte la voix et la vulnérabilité de chacun de ses deux protagonistes, et occasionnellement d’une troisième, jeune femme plongée dans la tourmente qui suit ses accusations MeToo contre Oscar. Dans des échanges brutalement honnêtes, les personnages décortiquent notre époque, les médias, les différences de classe, MeToo, l’addiction aux narcotiques, le féminisme, Internet, et les relations avec les autres, beaucoup. Car il est avant tout question de lien, dans ce livre plein d’espoir qui prône l’écoute et la vulnérabilité face aux défis du monde actuel.

Face aux attaques en cours de l’extrême droite le Planning familial continue d’agir et appelle à le soutenir

Oui, notre accueil est inconditionnel. Oui, les personnes trans ont leur place dans notre mouvement.

Le Planning familial, organisation féministe et d’éducation populaire, ses militant·es et ses responsables font depuis le 18 août 2022 l’objet d’une attaque extrêmement violente sur Twitter et sur d’autres réseaux sociaux, de la part de personnalités d’extrême-droite et de leurs sympathisant·es. Ces attaques prennent prétexte d’une affiche présentant une personne trans pour appeler à notre désubventionnement, pour questionner notre légitimité en tant qu’association de défense des droits des femmes et de lutte pour le droit à l’avortement.

Association agissant depuis plus de 65 ans, le Planning familial pratique un accueil inconditionnel des personnes, quelle que soit leur identité de genre. Parmi les plus de 300.000 personnes que nous rencontrons tous les ans lors de nos accueils, de nos animations et de nos actions, des personnes trans nous demandent conseil pour la contraception, l’avortement, le suivi médical de leur transition. Il nous appartient de les accueillir. Il nous appartient de faire en sorte qu’elles se sentent les bienvenues. Nous, féministes, n’accepterons pas de voir le Planning familial faire l’objet d’une campagne de dénigrement sur le dos des minorités de genre. Oui, notre accueil est inconditionnel. Oui, les personnes trans ont leur place dans notre mouvement. Rien ne peut justifier la violence des propos tenus depuis plusieurs jours à l’encontre de notre organisation et des personnes concernées.

Rien sauf la haine. Et cette haine, nous la combattrons sans faillir. Nous consultons nos conseils juridiques pour poursuivre ces instigateurs de haine, qui sont parfois des élu·es de la République. Les droits sexuels et reproductifs sont un tout : au Planning nous ne les hiérarchisons pas, nous nous battons tout autant pour l’avortement que pour la santé sexuelle des personnes trans ou encore pour l’accès des jeunes à l’éducation à la sexualité. Seule cette cohérence est efficace contre les antichoix. Nous appelons l’ensemble des organisations féministes, organisations politiques, syndicats, associations progressistes, allié·es à affirmer publiquement leur soutien au Planning familial, à ses militant·es, à ses valeurs, à ses combats, à ses actions quotidiennes auprès des publics.

Paris, 19 août 2022

Télécharger le communiqué de la confédération du Planning Familial

Lire sur notre page Facebook (24 août) le texte de soutien de MilF média materféministe

Lire la tribune « Nous n’avons pas oublié qu’il fallait un utérus pour vivre une grossesse »