Nos actualités associatives

Un outil - La mallette des conseillères

Cette semaine, on fait le zoom sur les mallettes des conseillères du Planning !

C’est notre outil phare et elles nous sont indispensables ! Chaque conseiller·e à la sienne et la constitue à sa guise. Elle peut être utilisée de différentes manières. Par exemple, face à un groupe, on peut faire le choix de sortir tous les objets, flyers, brochures de la mallette et les disposer sur une table. Ensuite, on invite le groupe à se réunir autour de la table et à observer tout ce qui est dessus. Chaque personne (ou un binôme) choisit un objet ou un flyer qui symbolise selon elle le planning familial et ses actions. Une fois cela fait, chaque personne ou binôme expliquera son choix. C’est une manière intéressante d’ouvrir la parole dans le groupe sur des thématiques de vie affective relationnelle et sexuelle et de faire découvrir le Planning.

Une variante consiste à inviter les personnes à choisir un objet qu’elles connaissent et dont elles voudraient parler ou à l’inverse un objet qu’elles ne connaissent pas et qui les intrigue.

Soutien à la caisse de solidarité des avortements en délai dépassé

Actualité : Suite à l'accompagnement de plusieurs femmes en situation d'avortements  en délai dépassé en janvier et février 2021, la caisse de solidarité est vide !

AVORTER A L’ÉTRANGER, LE PARCOURS DE LA COMBATTANTE

En France la loi fixe le délai d’avortement à 3 mois de grossesse. Au-delà, une personne qui souhaite arrêter sa grossesse est obligée d’aller à l’étranger où la législation est différente et les délais plus longs dans certains pays. Encore faut-il pour cela qu’elle soit informée de cette possibilité et qu’elle en ait les moyens financiers et matériels.

Cette démarche engendre souvent bien des obstacles : difficulté à trouver comment et où faire l’avortement, stress de l’organisation du voyage, recherche d’un·e médecin bienveillant.e qui veuille bien faire un arrêt de travail, trouver une personne pour garder les enfants… On peut se retrouver à devoir en parler à ses proches alors qu’on ne voulait pas en subir les conséquences : jugement, menaces, etc. L’avortement à l’étranger a aussi un coût financier : en Espagne, l’IVG coûte entre 700 et 2200 euros. Comme le coût varie en fonction de l’avancement de la grossesse, il faut souvent organiser les choses très vite, ce qui rajoute du stress et des complications pour trouver l’argent.

Au Planning 13, nous rencontrons régulièrement des personnes qui sont en délai dépassé pour un avortement. En 2016, nous avons reçu une trentaine de personnes à la permanence de Marseille et 65 appels sur la permanence téléphonique régionale Paca. Parmi ces femmes, certaines sont dans l’incapacité de payer les frais (avortement, transport, hébergement), c’est pourquoi nous avons mis en place une caisse de solidarité.

» Lire la suite

Ou peut-être une nuit, un podcast enquête sur l'inceste

La journaliste Charlotte Pudlowski sortait en septembre un podcast documentaire sur l'inceste. Dans "Ou peut-être une nuit" l'intime et le politique sont mêlés, on y entend des chercheuses autant que des témoignages.

A travers ce podcast, la journaliste interroge surtout les raisons du silence qui pèse sur l'inceste. Il s'écoute comme une (longue) enquête, très documentée, une véritable analyse du tabou qu'est l'inceste.

 

 

L’arpentage : un outil pour créer une "culture commune" autour d’un sujet

Dans le cadre de nos formations et des réunions entre professionnel·le·s que nous animons, nous utilisons régulièrement l’« arpentage ». C’est une méthode de lecture et d’analyse coopérative créée dans les « cercles d’études ouvriers » à la fin du XIXe siècle. L’objectif est de s’outiller collectivement sur une problématique donnée, de co-construire un savoir sur la base de ce que chacun·e aura lu et compris.

» Lire la suite

Accueil de femmes en situation de grande précarité au Planning

Depuis le 14 janvier et environ trois jeudis matin par mois, en partenariat avec l'association Accueil de jour (ADJ), le Planning ouvre les portes de ses locaux à des femmes en situation de grande précarité, à la rue pour la plupart.

Ces femmes peuvent rester cinq minutes ou toute la matinée, venir avec leurs enfants si elles le souhaitent, trouver des vêtements, des kits hygiène, des préservatifs, prendre un petit déjeuner complet ou juste un café bien chaud.

Elles peuvent surtout se poser quelques instants, échanger entre elles, discuter de la pluie et du beau temps, parler de douloureuses préoccupations personnelles, prendre contact avec des professionnelles de l'ADJ pour des démarches sociales, être orientées, poser des questions relatives à la vie affective relationnelle et sexuelle...

Cet espace se veut en somme assez libre et certaines femmes qui ont découvert les lieux à cette occasion ont pu revenir à la permanence ou prendre un rendez-vous médical au Planning. C'est aussi grâce à l'accueil chaleureux que leur réservent les bénévoles ; sans leur énergie, ces moment ne pourraient pas avoir lieu, alors merci à elles !

Nous lançons d'ailleurs un appel à dons : n'hésitez pas à venir déposer à l'accueil du Planning : culottes, chaussettes, serviettes hygiéniques, lait infantile et couches pour bébé.

Nouvelle permanence du Planning à Miramas !

Le Planning Familial ouvre une nouvelle permanence d'écoute à Miramas à partir du 1er février 2021.

Cette permanence d'écoute gratuite et confidentielle est proposée pour répondre à vos questions concernant la sexualité, le corps, la contraception, les méthodes d'interruption volontaire de grossesse (IVG), les infections sexuellement transmissibles (IST), les violences, etc.

Avec ou sans rendez-vous, à l’antenne de Miramas de la Maison des Adolescents ( 15 rue Albert Camus, 13140), tous les 1er et 3e lundis du mois, de 15h30 à 18h30.

Infos pratiques

Avortement : nouveau manifeste des 343

Le Planning Familial se mobilise pour l'allongement des délais

Le 17 janvier 1975, l’Assemblée nationale votait la légalisation du droit à l’interruption volontaire de grossesse (IVG), loi défendue par la ministre de la Santé Simone Veil et les associations féministes. Depuis, ce droit fondamental et humain continue à évoluer par des mobilisations, des débats et l’écoute de la parole des personnes concernées : remboursement par la sécurité sociale, allongement des délais jusqu’à 12 semaines de grossesse, suppression du délai de réflexion et droits des mineures. Mais cinquante ans après la publication du «Manifeste des 343», l’accès à l’avortement reste stigmatisé, limité, et inégal.

Après la fin du délai légal de 12 semaines de grossesse qui permet d’avorter en France, les femmes qui en ont les moyens peuvent partir pour l’Angleterre, les Pays-Bas ou l’Espagne pour avorter jusqu’à 22 semaines. Et les autres ? Elles vivent la violence de devoir continuer une grossesse non-désirée. Ou de devoir soumettre leur demande d’IVG à des comités d’experts médicaux qui décideront du bien-fondé de leur choix.

Au Planning familial, association féministe et d’éducation populaire, nous recevons tous les jours des femmes souhaitant avorter au-delà des délais français. Avec elles, nous posons les questions suivantes : quel est ce droit qui limite l’autonomie d’une femme ? Pourquoi ces délais qui restreignent la liberté de disposer de nos corps ? De quel droit des expert·e·s choisissent à notre place notre présent et notre futur ? Ne suis-je pas experte de ma propre vie ?

Avec l’examen de la loi IVG ce mercredi au Sénat, les parlementaires ont l’opportunité d’allonger les délais du droit à l’avortement. Pour que son accès ne soit plus déterminé par la situation socio-économique ou le choix des médecins. 2021 sera l’année du choix.

Le Planning Familial invite les femmes ayant avorté hors des délais légaux et/ou à l’étranger à signer cette tribune via ce mail.

Tribune « IVG : 2021 sera l'année du choix »

Nouvel appel des 343 [à télécharger]

A voir – L'adolescence

Une superbe série de vidéos sur l'adolescence à découvrir !

Depuis plusieurs semaine, la vidéaste Léa Bordier donne la parole à 8 adolescent·e·s partout en France pour aborder pleins de sujets en lien avec cette période particulière de la vie : école, rapport au corps, harcèlement, réseaux, amour, regards des autres...

Nous vous laissons découvrir cette superbe série avec le premier épisode dans lequel chaque jeune raconte son rapport à l'adolescence.

Nous ne sommes pas un marché public

Nous, écoutantes du Numéro vert national « Sexualités, contraception, IVG » et militantes du Planning Familial, basons notre travail sur notre propre expertise de terrain auprès des femmes, depuis plusieurs décennies.

Nous sommes une association d'éducation populaire.

Nous ajustons nos pratiques aux contextes socio-culturels propres à chaque région où nous vivons et militons.

» Lire la suite

manuel illustré - Nos sexes sont politiques

Dans l’ensemble des actions du Planning Familial, la question des corps et plus précisément de l’anatomie génitale est récurrente. Pour parler de santé sexuelle, de sexualités, pour déconstruire des idées reçues, pour informer, pour redonner du pouvoir aux personnes…

Les planches anatomiques font donc partie des outils ressources du Planning, pour illustrer, donner à voir, soutenir la parole.

» Lire la suite