Nos actualités associatives

Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

Cette année, pour le 25 novembre 2020, nous ne pourrons manifester pour exprimer nos colères, ni marcher pour lutter ensemble mais nous ferons quand même entendre nos voix !

Qu’il s’agisse de violences conjugales, intrafamiliales physiques, sexuelles, psychologiques, administratives… à l’égard des femmes et des enfants, des personnes en situation de handicap, des personnes lesbiennes, des personnes trans… la liste est longue pour décrire toutes les violences subies. Les militant.e.s du Planning accueillent, écoutent les personnes concernées dans les associations locales. Les violences peuvent toucher tout le monde. De n’importe quel âge, origine, milieu social… Si le premier confinement a montré encore l'ampleur de ce fléau, l'invisibilité doit cesser, et les actes doivent répondre aux besoins réels.

» Lire la suite

Solidarité avec les Polonaises

La décision en octobre 2020 du Tribunal constitutionnel interdit de fait l’avortement en Pologne, même en cas de grave malformation fœtale. Plusieurs tentatives ont déjà eu lieu par la voie parlementaire depuis 2016, mais elles ont échoué, suite à la mobilisation des Polonaises.

Suite aux fortes mobilisations nationales, notamment au sein du mouvement #StrajkKobiet (grève des femmes), le gouvernement a décidé de suspendre la promulgation de ce jugement. La loi modifiée n’est donc pas effective pour le moment, même si certains hôpitaux ou cliniques refusent déjà des femmes.

Les Polonaises continuent la lutte, elles ont été rejointes par des syndicats, des mineurs, agriculteurs, chauffeurs de taxi… qui ont aidé à bloquer des routes. Elles ont refusé l’idée d’un « compromis » que proposait le gouvernement pour aménager la loi (par exemple, en proposant une liste de « malformations foetales ». Elles ont besoin que la mobilisation internationale ne faiblisse pas.

Au-delà de l’avortement le mouvement Strajk Kobiet a constitué un comité consultatif qui a défini 13 thèmes, dont démocratie, état de droit, pandémie, droits des personnes LGBT, climat, éducation, handicap… Car en Pologne sont aussi attaqués les droits des personnes LGBTQI, notamment avec la mise en place de zones « Free-LGBT », et un projet de loi contre l’éducation à la sexualité, avec des peines pénales pour les personnes qui en font.

Caisses de solidarité

LECTURE

Pologne : Vous avez dit « Avortement » ? Moi, je dis « Révolution » ! Article à lire en ligne sur le site de L’Institut du genre en géopolitique

T'es pas toute seule

Campagne de lutte contre les violences au sein du couple en Région Sud – Paca du 16 au 27 novembre 2020

« T'es pas toute seule » est une campagne est une initiative multi-partenariale des associations de terrain (CIDFF Paca, Le Planning Familial Paca, Rheso Vaucluse et SOS Femmes 13) qui constatent le manque d’information du public concernant les ressources à disposition des victimes de violences conjugales, avec l’appui de la Direction régionale et des déléguées départementales Droits des Femmes et Égalité.

A cause du confinement, la tournée du bus est annulée mais la campagne virtuelle est maintenue : tespastouteseule.fr

Flyer à télécharger

 

 

 

Infos sur les mycoses

Au Planning Familial 13, on peut venir parler de tous ses maux, qu’ils soient grands ou petits. Qu’ils concernent les relations, la sexualité ou la santé sexuelle, des professionnel·les sont là pour vous écouter et vous accompagner.

Aujourd’hui, on fait un focus sur les mycoses ! Bien que la source de ce problème soit microscopique (des champignons présents naturellement au niveau génital), les désagréments peuvent prendre des proportions considérables : démangeaisons, brûlures, irritations, douleurs pendant les rapports sexuels, etc.

Les mycoses ne sont pas dangereuses pour la santé mais à répétition, elles peuvent vraiment être dérangeantes et rendre la vie compliquée.

Somme toute commune, il y a quelques bons réflexes à adopter pour les éviter et pour se soigner.

Parce que cette problématique touche pas mal de personnes et que beaucoup viennent au planning pour trouver des solutions ; le Planning Familial 13 a donc créé un petit flyer sur les mycoses. Il est téléchargeable en cliquant sur le lien ci-dessous. N’hésitez pas à le lire et à le partager !

Télécharger la plaquette

 

Contre les amalgames et les manipulations racistes, nous défendons les libertés

Suite aux attentats de Conflans et de Nice, plus de 30 syndicats, associations dont le Planning Familial et forces politiques prennent une position unitaire pour que ces attentats ne soient pas « instrumentalisés pour stigmatiser ». « Nous refusons ces amalgames honteux et dangereux et nous continuerons à lutter contre toutes les formes de racismes... »

Nous condamnons les assassinats de Samuel Paty et de Nice qui viennent nous rappeler le danger représenté par le terrorisme islamiste que nous combattons. Toutes nos pensées vont aux familles et aux proches des victimes. Prendre le prétexte de convictions religieuses ou politiques pour attenter à la vie de celles et ceux qui ne partagent pas les mêmes idées met en danger toute la société, en premier lieu les femmes.

» Lire la suite

Soutien à la caisse de solidarité des avortements en délai dépassé

AVORTER A L’ÉTRANGER, LE PARCOURS DE LA COMBATTANTE

En France la loi fixe le délai d’avortement à 3 mois de grossesse. Au-delà, une personne qui souhaite arrêter sa grossesse est obligée d’aller à l’étranger où la législation est différente et les délais plus longs dans certains pays. Encore faut-il pour cela qu’elle soit informée de cette possibilité et qu’elle en ait les moyens financiers et matériels.

Cette démarche engendre souvent bien des obstacles : difficulté à trouver comment et où faire l’avortement, stress de l’organisation du voyage, recherche d’un·e médecin bienveillant.e qui veuille bien faire un arrêt de travail, trouver une personne pour garder les enfants… On peut se retrouver à devoir en parler à ses proches alors qu’on ne voulait pas en subir les conséquences : jugement, menaces, etc. L’avortement à l’étranger a aussi un coût financier : en Espagne, l’IVG coûte entre 700 et 2200 euros. Comme le coût varie en fonction de l’avancement de la grossesse, il faut souvent organiser les choses très vite, ce qui rajoute du stress et des complications pour trouver l’argent.

Au Planning 13, nous rencontrons régulièrement des personnes qui sont en délai dépassé pour un avortement. En 2016, nous avons reçu une trentaine de personnes à la permanence de Marseille et 65 appels sur la permanence téléphonique régionale Paca. Parmi ces femmes, certaines sont dans l’incapacité de payer les frais (avortement, transport, hébergement), c’est pourquoi nous avons mis en place une caisse de solidarité.

» Lire la suite

Film - Mon nom est clitoris

Des jeunes femmes dialoguent autour du thème de la sexualité féminine.

Avec une liberté, un courage et un humour communicatifs, elles partagent leur expérience et leurs histoires, dans la volonté de changer le monde autour d'elles et de faire valoir le droit des femmes à une éducation sexuelle informée, délivrée des contraintes et des tabous.

La Fédération des centres pluralistes de Planning Familial de Bruxelles est partenaire du film « Mon nom est clitoris » de Daphné Leblond et Lisa Billuart Mone (Belgique, 2019).

Plus d'infos sur le film

Au-delà du clitoris [France Culture]

Des avancées pour l'accès à l'avortement... et un droit toujours à conquérir !

La proposition de loi pour le renforcement du droit à l'IVG a été examinée ce 8 octobre 2020 à l'Assemblée nationale. Cette initiative parlementaire s'inscrit dans une succession d'actions portées par des élus.es nationaux.ales, notamment le rapport de la Délégation parlementaire aux droits des femmes de l'Assemblée nationale adoptée le 15 septembre 2020.

» Lire la suite

Prochaine formation "Genre, écoute, sexualités"

Une formation pour accompagner les enjeux de santé sexuelle et les situations de violences

Le Planning Familial intervient depuis de nombreuses années, dans le cadre de l’éducation à la sexualité et en partenariat avec les acteurs socio-éducatifs, en direction des jeunes et des enfants et auprès d’adultes (usager·e·s et professionnel·le·s).

Cette formation a pour principal objectif d’outiller les participant·e·s pour une meilleure prise en compte de la dimension relationnelle, affective et sexuelle dans l’accompagnement des personnes en intégrant à cette démarche l’analyse des rapports sociaux de sexe et la réduction des risques.

La formation s’adresse principalement aux professionnel·le·s travaillant auprès d’adultes en situation de précarité et/ou de jeunes et intervenant sur des fonctions d’accueil, d’écoute et d’accompagnement en lien avec les questions liées à la vie relationnelle, affective et sexuelle.

La formation se déroulera les lundi 23, mardi 24, lundi 30 novembre et mardi 1er décembre 2020 et concerne en priorité les personnes des 1e, 2e et 3e arrondissements de Marseille.
> Télécharger la plaquette de présentation et la fiche d'inscription

Découvrez toutes nos formations