Nos actualités associatives

A voir – L'adolescence

Une superbe série de vidéos sur l'adolescence à découvrir !

Depuis plusieurs semaine, la vidéaste Léa Bordier donne la parole à 8 adolescent·e·s partout en France pour aborder pleins de sujets en lien avec cette période particulière de la vie : école, rapport au corps, harcèlement, réseaux, amour, regards des autres...

Nous vous laissons découvrir cette superbe série avec le premier épisode dans lequel chaque jeune raconte son rapport à l'adolescence.

https://www.youtube.com/watch?v=n_CMScyabQQ&list=PLI3FWrDLP8XBN4EGS00jhiCFVj9S7TIxw

Nous ne sommes pas un marché public

Nous, écoutantes du Numéro vert national « Sexualités, contraception, IVG » et militantes du Planning Familial, basons notre travail sur notre propre expertise de terrain auprès des femmes, depuis plusieurs décennies.

Nous sommes une association d'éducation populaire.

Nous ajustons nos pratiques aux contextes socio-culturels propres à chaque région où nous vivons et militons.

» Lire la suite

manuel illustré - Nos sexes sont politiques

Dans l’ensemble des actions du Planning Familial, la question des corps et plus précisément de l’anatomie génitale est récurrente. Pour parler de santé sexuelle, de sexualités, pour déconstruire des idées reçues, pour informer, pour redonner du pouvoir aux personnes…

Les planches anatomiques font donc partie des outils ressources du Planning, pour illustrer, donner à voir, soutenir la parole.

» Lire la suite

Formation "Genre et santé sexuelle" - mars 2021

Une formation pour accompagner les enjeux de santé sexuelle et les situations de violences

Le Planning Familial 13 intervient depuis de nombreuses années dans le cadre de l’éducation à la sexualité en direction des jeunes et des enfants et auprès d’adultes (usager·e·s et professionnel·le·s).

Cette formation s’adresse principalement aux professionnel·le·s exerçant des fonctions d’accueil, d’écoute et d’accompagnement en lien avec les questions liées à la vie relationnelle, affective et sexuelle auprès d’adultes et/ou de jeunes au sein d’un même territoire ou d’une même structure.

La formation se déroulera les 18, 19, 25 et 26 mars 2021 (4 jours)
> Télécharger la plaquette de présentation

 

Le Numéro vert reste en service pendant les fêtes !

Autour de Noël et du Nouvel an, beaucoup de personnes prennent des vacances ; parmi elles, les sages-femmes et les médecins qui réalisent les IVG. Les femmes, elles, sont toujours aussi nombreuses à vouloir interrompre leur grossesse pendant cette période de l’année.

Pour maintenir un accès correct à l’IVG, les écoutantes du numéro vert ont anticipé : elles ont appelé les structures et les professionnel·le·s pour connaître leurs dates de congés, ce qui permettra de mieux aiguiller les femmes dans leur parcours parfois semé d'embuches.

Dans les coulisses du numéro vert, les écoutantes se forment et analysent leur pratique régulièrement, actualisent leur base de données, participent à l’évolution du dispositif, signalent les manquements à la loi, et assurent un rôle de veille sur la santé sexuelle.

Coordonnées par une référente régionale en lien avec les autres plateformes régionales de France, les 33 écoutantes de la région Paca travaillent à tour de rôle du lundi au samedi de 9h à 20h pour que chaque personne qui appelle puisse être écoutée, informée, orientée en fonction de sa situation personnelle, sociale et géographique.

Elles souhaitent à toutes et tous un bon bout d'an !

Vidéo - Le média Brut a appelé le numéro vert du site ivg.net…

 

Soutenez La Déferlante, revue des révolutions féministes !

Il reste deux jours pour pré-commander un (des) numéro(s) de la « première revue trimestrielle post-#metoo consacrée aux féminismes et au genre ».

Toutes les infos du premier numéro sont à retrouver sur la page du crowndfunding, ça s'annonce riche et super intéressant ! Une rencontre entre Céline Sciamma et Annie Ernaux, un reportage au Chili, un débat sur la prise en charge des auteurs de violences sexuelles et pleins d'autre choses passionnantes que nous vous laissons découvrir sur leur page.

La Déferlante sur Facebook

Lutte contre le VIH/sida, malgré la pandémie de Covid-19 : le dépistage reste une priorité !

À l’occasion de ce 1er décembre, journée internationale de lutte contre le VIH, le Planning familial réaffirme que même en période de crise sanitaire, la prévention du VIH et des IST est un soin de santé prioritaire.

En effet, lors du premier confinement les dépistages ont chuté, confortant la crainte d’un retard au dépistage des IST, avec des conséquences pour la santé des personnes et la transmission du virus.

» Lire la suite

Un outil - Balles en mousse et massage

Dans le cadre de différents projets (Prodas, Éducation à la vie, Handicap et alors ?), nous proposons une activité « massage » avec des petites balles en mousse. L'objectif étant de faire prendre conscience des différentes parties de son corps, de se centrer sur soi, de ressentir les sensations et émotions liées à ce massage.

Après un temps d'auto-massage (et parfois de massage en binôme ou en chaîne) guidé par l'animateur·trice, ce·tte dernier·e ouvre un espace de parole pour les participant·e·s. Cela permet de mettre en évidence que ce qui est agréable pour soi ne l'est pas forcément pour l'autre.

Apprendre à s'exprimer sur ses ressentis et ses émotions, comprendre que chaque personne a des sensations et des émotions qui lui sont propres; sont de vrais leviers pour commencer à aborder le consentement et le rapport au corps (le sien et celui de l'Autre). Si j'arrive à identifier ce qui m'est agréable ou désagréable, je pourrais être plus en capacité de le signifier à une autre personne.

C'est aussi une activité renforçante ! La plupart des participant.es (grand·e·s et petit·e·s) apprécient souvent cette activité car pour certain·e·s, l'auto-massage est une découverte et une vraie révélation dans le bien-être que cela peut amener.

Accompagnement des personnes trans

La réunion d'équipe du mercredi 18 novembre a eu pour thématique l'accueil et l'accompagnement des personnes trans avec pour objectif l'amélioration de leur parcours de soin à Marseille. Cela s'inscrit dans le travail mené sur l'axe « s'affirmer et se développer comme un centre de santé sexuelle » du projet associatif et cette orientation stratégique : « promouvoir l'accompagnement des personnes trans et le suivi médical en particulier quand les personnes ne s'inscrivent pas dans le parcours de transition tel que défini par la loi française ».

Cette réunion fait aussi suite à une alerte récente : il y a aujourd'hui plusieurs mois d'attente pour obtenir un premier rendez-vous afin d'initier une transition médicale (par prise d'hormones notamment). Dans l'optique d'une mise en œuvre rapide, un temps d'échange en équipe était nécessaire pour être mieux sensibilisé·e·s aux besoins et attentes des personnes trans et pour s'outiller afin de mener des entretiens respectueux et soutenants quant à leurs demandes de transition.

L'équipe du T-Time nous a d'abord fait quelques rappels sur la transphobie systémique que subissent les personnes trans y compris dans le système de santé en France. L'équipe du Spot nous a quant à elle partagé son expérience concrète. C'est donc dès le mois de décembre 2020, en lien avec les associations d'auto-support T-Time et Transat ainsi que Le Spot que les conseillères et les médecins du Planning 13 pourront également proposer un accompagnement aux personnes trans qui le souhaitent.

Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

Cette année, pour le 25 novembre 2020, nous ne pourrons manifester pour exprimer nos colères, ni marcher pour lutter ensemble mais nous ferons quand même entendre nos voix !

Qu’il s’agisse de violences conjugales, intrafamiliales physiques, sexuelles, psychologiques, administratives… à l’égard des femmes et des enfants, des personnes en situation de handicap, des personnes lesbiennes, des personnes trans… la liste est longue pour décrire toutes les violences subies. Les militant.e.s du Planning accueillent, écoutent les personnes concernées dans les associations locales. Les violences peuvent toucher tout le monde. De n’importe quel âge, origine, milieu social… Si le premier confinement a montré encore l'ampleur de ce fléau, l'invisibilité doit cesser, et les actes doivent répondre aux besoins réels.

» Lire la suite