Archives agenda

13
Juil

Féministes contre le remaniement gouvernemental

Rassemblement

vendredi 10 juillet

18h00 - 21h00

Palais de justice
place Montyon
13006 Marseille

Rassemblement à l’initiative de plusieurs collectifs féministes : Une quinzaine des féminismes, Afrofeminisme Marseille, Marseille féministe, Grève féministe Marseille 8 mars, Collectif Rainbow cité, Collages feministes Marseille…

Ce lundi 6 juillet, le Premier Ministre Jean Castex a nommé Gérald Darmanin Ministre de l’Intérieur et Eric Dupont-Moretti Ministre de la Justice. Le premier est en cours d’instruction pour viol et harcèlement sexuel et a également tenu des propos racistes à l’égard de Christiane Taubira, « tract ambulant pour le FN ». Le second s’est illustré à de multiples reprises par ses propos sexistes et misogynes, faisant notamment la promotion du harcèlement de rue en arguant que « les femmes regrettent de ne plus être sifflées ». Il est également le défenseur historique des violeurs et auteurs de féminicides.

Le message envoyé par le gouvernement est très clair : la lutte contre les violences faites aux femmes et aux personnes LGBTQIA+ n’est pas une priorité. Nous sommes loin de ce qui devait constituer « la grande cause du quinquennat ». Après le silence assourdissant d’Emmanuel Macron concernant les violences policières et la question du racisme systémique, nous faisons face à une complète approbation du sexisme et des violences sexuelles.

8 mois après la fin du Grenelle piloté par Marlène Schiappa, anciennement Secrétaire d’Etat à l’égalité Femmes-Hommes, nouvellement Ministre déléguée à la citoyenneté sous la direction de Gérald Darmanin, le gouvernement assume ses positions sexistes, misogynes, LGBTQIA+phobes, et reste, une fois de plus, silencieux face aux appels de celles et ceux qui demandent plus de justice et de paix.

Comment croire que les institutions judiciaires ne sont pas patriarcales quand le Ministre de la Justice nouvellement en fonction est un défenseur de longue date des violeurs et des auteurs de féminicides ? Qu’il déclare que les victimes de viols portent plainte uniquement pour « inscrire leur nom dans l’histoire judiciaire » ? Comment faire confiance aux services de police quand leur nouveau représentant a défendu ardemment l’inégalité en droit des personnes LGBTQIA+, décrivant le mariage pour tous comme une « réforme de société néfaste » ?

Cette rhétorique de la séparation entre l’agresseur et sa prétendue compétence professionnelle n’est plus entendable. Au nom de toutes les victimes de viols, d’actes LGBTQIA+phobes, de violences sexistes et de racisme, nous demandons la démission de Gérald Darmanin du poste de Ministre de l’Intérieur ainsi que celle d’Eric Dupont-Moretti de celui de Ministre de la Justice. Nous demandons que les membres du gouvernement ne soient impliqués dans aucune affaire, de surcroît quand il s’agit de viol, de racisme, d’actes misogynes et/ou LGBTQIA+phobes.

La révolution sera féministe

 

Lire également sur le site de la confédération du Planning la tribune signée par de nombreuses personnalités  « Remaniement ministériel : Nous féministes, nous ne pouvions imaginer pire scénario” : 3 ans après #Metoo, le gouvernement nous engage sur un chemin qui nous condamne à une marche à rebours.

10
Juil

Assemblée générale du Planning 13

Réunion

jeudi 11 juin

18h00 - 20h00

Virtuel !

L’assemblée générale (AG) annuelle aura lieu à distance le 11 juin alors n’oubliez pas d’adhérer si vous voulez y participer et voter !

Date limite de prise en compte des adhésions pour cette AG : lundi 1er juin 2020 à minuit.

Pour cela, merci de passer par HelloAsso ou, à défaut, déposer un chèque au 106 bd National, 13003 Marseille.

Nous espérons que nous serons nombreuses et nombreux à nous retrouver.

11
Juin

Avortement, le prix à payer

Documentaire

mardi 09 juin

20h50 - 20h00

En ligne ou à la télé !

Dans le cadre de l’émission Le monde en face sur France 5, présenté par Marina Carrère d’Encausse, diffusion d’un documentaire inédit « Avortement, le prix à payer » de Adèle Flaux et Marion Guégan.

Pendant 6 mois, Adèle Flaux et Marion Guégan ont mené l’enquête sur ce droit menacé. De Reims à Bourgoin Jaillieu, de la campagne orléanaise jusqu’à Paris, elle ont suivi l’histoire de ces femmes confrontées à la difficulté d’avorter et de ceux qui les accompagnent dans ce combat.

La diffusion du documentaire sera suivi d’un débat avec plusieurs invité·e·s.

Une femme sur trois avorte au moins une fois dans sa vie. Chaque année, 200 000 femmes sont confrontées à cette situation.

Depuis 1974 et la loi Veil, l’accès à l’IVG est un droit reconnu en France. Sur le papier tout va bien. Mais, dans les faits, la réalité que vivent nombre de femmes est toute autre. De plus en plus d’entre elles doivent faire près d’une centaine de kilomètres pour avoir accès à une structure proposant des interruptions volontaires de grossesse. D’autres doivent attendre des semaines, au risque de dépasser les délais légaux autorisés. Parfois, des femmes n’ont d’autre choix que de se rendre à l’étranger. Certaines ne pourront pas se le permettre et ne pourront pas avorter. De plus en plus de femmes enfin n’auront pas le choix de la méthode et seront souvent laissées seules face à leurs souffrances.

Au côté de ces femmes, des médecins, des sage-femmes, des militants associatifs se battent pour préserver la réalité de ce droit. Mais, en dépit de leurs efforts, l’accès à l’IVG se détériore toujours plus. Les logiques économiques se mêlent aux pressions idéologiques, les résistances éthiques se conjuguent avec les corporatismes. Manque de moyens, de personnel, problème de conscience ou obstacles politiques sont autant de barrières à un accès libre et apaisé à l’IVG.

 

09
Juin

Face à la crise sanitaire, économique et sociale, un plan d'urgence féministe !

Journée nationale d'actions

lundi 08 juin

19h00 - 21h00

Vieux-Port
13001 Marseille

Plusieurs mouvements féministes appellent à un déconfinement militant et féministe. « Le féminisme a un fort pouvoir d’action politique et un rôle important à jouer pour la société que nous voulons : nos luttes féministes sont essentielles et doivent s’inscrire dans les transformations écologiques, sociales, économiques d’une société débarrassée de tous rapports d’exploitation, de domination, d’oppression. »

Une journée d’actions féministes est prévu le 8 juin partout sur le territoire.

À Marseille il y a un appel pour se réapproprier l’espace public et rendre visibles revendications et vécus féministes. Rendez-vous au Vieux-Port à 19h pour un rassemblement et à 20h pour un apéro féministe.

Lire la suite de l’appel et la liste des signataires sur le site du Planning Familial.

illustration reprise du site Marseille infos autonomes

08
Juin

Riposte - Autodéfense pour femmes [reporté]

Stage

Du samedi 04 au dimanche 05 avril

09h30 - 17h00

Planning Familial 13
106 bd national
13003 Marseille

Prochains stages d’autodéfense pour femmes Riposte à Marseille :

  • samedi 4 et dimanche 5 avril 2020

Télécharger la plaquette

CONTENU DU STAGE

Le but de l’autodéfense pour femmes est d’acquérir des moyens de se défendre, de PRÉVENIR les agressions, de prendre conscience de sa force et de (re)prendre CONFIANCE EN SOI.

Suivre le cours RIPOSTE c’est :

  • S’encourager à RIPOSTER lors de harcèlements ou d’agressions, qu’elles soient physiques, verbales, psychologiques ou sexuelles, par des proches ou des inconnus.
  • Pratiquer des TECHNIQUES PHYSIQUES ET VERBALES simples et efficaces par le biais de discussion, de mises en situation et de jeux de rôle.
  • Apprendre à SE PROTÉGER dans une ambiance coopérative et chaleureuse avec d’autres femmes (une animatrice pour un groupe de 10 à 16 participantes).
  • S’AFFIRMER au quotidien, se sentir plus libre et plus confiante.
  • Se concentrer sur ce que l’on PEUT faire, et non sur ce que l’on ne peut pas faire.

Cette forme d’autodéfense est adaptée à toutes, quel que soit votre âge et votre condition physique.

Les animatrices se sont formées avec des formatrices spécialisées dans l’autodéfense pour femmes et sont diplômées de la méthode Riposte, issue du programme Action du Centre de prévention des agressions de Montréal.

La participation aux 2 journées est nécessaire.

TARIFS

Parce qu’il est primordial que les stages soient accessibles à toutes, vous trouverez une fourchette de prix selon les revenus. Les idées mises entre parenthèses sont proposées à titre indicatif et il ne vous sera pas demandé de justificatif car l’association choisit de faire confiance aux femmes. Si vous ne pouvez payer la somme suggérée, n’hésitez pas à contacter le secrétariat qui se chargera de trouver avec vous une solution satisfaisante, afin que l’argent ne soit pas un frein à votre participation.

  • 30-50 euros (peu de revenus, minimas sociaux, smic, chômeuses, étudiantes…)
  • 60-80 euros (revenus « moyens » à revenus « confortables », + du smic)
  • 90 et + (« revenus élevés »)

INSCRIPTION

Contactez nous par e-mail ou téléphone pour savoir si il reste de la place.

Pour garantir le stage et votre place, l’inscription se fait au minimum 15 jours à l’avance.

Nous confirmons l’inscription à la réception d’un acompte de 10 euros, que vous pouvez envoyer en espèces ou en chèque (l’acompte ne sera pas encaissé avant le stage, sauf en cas d’annulation dans les deux jours qui le précèdent) à l’ordre du Centre de prévention des agressions de Marseille (CPAM) à l’adresse suivante :

CPAM
106, boulevard National
13003 Marseille

en précisant vos nom, prénom, adresse mail et un numéro de téléphone où vous joindre si besoin.

Nous vous renverrons par la suite un mail de confirmation d’inscription avec des informations complémentaires.

ACCÈS

Le stage se déroulera dans les locaux du Planning Familial 13 :

106 boulevard National, 13003 Marseille
Tram 2 arrêt National, métro 1/2 arrêt Saint Charles, bus 33/34 arrêt National Guibal

CONTACTS

Pour s’inscrire ou pour toute information sur les stages :

stage des samedis 7 et 14 mars 2020
e-mail
tel :  06 95 53 09 84

stages des samedi 4 et dimanche 5 avril 2020
e-mail
tel : 07 49 33 03 09

De plus, si vous faites partie d’une association, d’un organisme ou autre, et que vous souhaitez organiser un stage dans ce contexte, c’est possible. N’hésitez pas à contacter le CPAM.

Centre de Prévention des Agressions de Marseille
106, boulevard National
13003 MARSEILLE
06 95 53 09 84

04
Avr

Violences faites aux femmes [reporté]

Colloque

vendredi 03 avril

13h00 - 19h00

Auditorium centre hospitalier
Avenue des Tamaris
13100 Aix-en-Provence

À l’initiative de Gynécologues sans frontières

Notre ambition est de réunir les intervenants institutionnels et associatifs locaux, de les confronter, pour améliorer l’efficacité de la lutte sur Aix.

Programme du colloque à télécharger

03
Avr

Le corps féminin dans l’espace public [reportée]

Conférence

samedi 28 mars

15h00 - 17h00

Centre social Mer et Colline
16, boulevard de la Verrerie
13008 Marseille

Dans le cadre du Collège de Méditerranée

Avec Meryem Sellami socio-anthropologue (université de Tunis)

Avec De la France au Canada, et jusqu’en Iran, le voile islamique galvanise les passions et nourrit des débats foisonnants tant sur le plan politique qu’esthétique et religieux. Il oppose généralement les partisans de la laïcité et d’un féminisme universel, qui le cantonnent à un signe de sujétion des femmes à l’ordre patriarcal, à certains musulmans pour qui il relève d’un acte de foi et d’une allégeance à Dieu. Néanmoins, et malgré les contraintes, voir la répression, des jeunes femmes ont commencé à l’arborer de leur plein gré au début des années 2000 comme d’autres l’ont fait en France, en Allemagne, en Grande-Bretagne, au Canada ou ailleurs… et continuent à le faire aujourd’hui.

De quoi ce voilement est-il le nom? À partir d’une enquête ethnologique, l’auteure propose de rendre compte des logiques internes du voilement. L’objectif de cette enquête était de déconstruire la perception stéréotypée du corps voilé, intrinsèquement liée à l’image archétypale de la femme orientale soumise, à travers les discours des jeunes filles qui ont choisi délibérément de l’adopter alors qu’elles étaient apriori « libres » de ne pas le faire.

28
Mar

Rencontre autour de l’endométriose

Discussion

dimanche 15 mars

15h00 - 18h00

Planning Familial 13
106, bd National
13003 Marseille

Entre personnes à l’endométriose diagnostiquée uniquement

Pour quoi faire ?

Discuter, se rencontrer, parler et évaluer s’il y a envie/besoin de groupe de paroles mais aussi de sessions d’auto-support : écrire un annuaire local commun des praticien.ne.s compétent.e.s et intéressant.e.s, organiser des ateliers de Qi Gong, Pilate, massages, nutrition, faire le point sur nos savoirs, nos expériences pratiques, lire et décrypter des textes ensemble etc.

Il n’y a pas de limite à ce que l’on peut imaginer pour nous soutenir, mettre en place un (ou plusieurs) groupe (ouvert ou fermé).

Parce que, pour la plupart, nous avons été dépossédées de nos dires, nos douleurs, nos difficultés et que, de manière plus ou moins désordonnée, nous avons géré.

Construire ensemble des outils pour être plus fortes, pour pouvoir faire des choix qui nous appartiennent est important.

« A mes sœurs, victimes d’une araignée. Ne vous laissez pas bouffer, grignoter, paralyser, isoler par ces foutus parasites. Complotez vous aussi. Prenez savoirs et autorité. »
Anne Steiger, une araignée dans mon ventre.

Pour toute question concernant cette rencontre : mail

 

15
Mar

Riposte - Autodéfense pour femmes

Stage

Du samedi 07 au samedi 14 mars

09h30 - 17h00

Planning Familial 13
106 bd national
13003 Marseille

Prochains stages d’autodéfense pour femmes Riposte à Marseille :

  • les samedis 7 et 14 mars 2020
  • les samedi 4 et dimanche 5 avril 2020

Télécharger la plaquette

CONTENU DU STAGE

Le but de l’autodéfense pour femmes est d’acquérir des moyens de se défendre, de PRÉVENIR les agressions, de prendre conscience de sa force et de (re)prendre CONFIANCE EN SOI.

Suivre le cours RIPOSTE c’est :

  • S’encourager à RIPOSTER lors de harcèlements ou d’agressions, qu’elles soient physiques, verbales, psychologiques ou sexuelles, par des proches ou des inconnus.
  • Pratiquer des TECHNIQUES PHYSIQUES ET VERBALES simples et efficaces par le biais de discussion, de mises en situation et de jeux de rôle.
  • Apprendre à SE PROTÉGER dans une ambiance coopérative et chaleureuse avec d’autres femmes (une animatrice pour un groupe de 10 à 16 participantes).
  • S’AFFIRMER au quotidien, se sentir plus libre et plus confiante.
  • Se concentrer sur ce que l’on PEUT faire, et non sur ce que l’on ne peut pas faire.

Cette forme d’autodéfense est adaptée à toutes, quel que soit votre âge et votre condition physique.

Les animatrices se sont formées avec des formatrices spécialisées dans l’autodéfense pour femmes et sont diplômées de la méthode Riposte, issue du programme Action du Centre de prévention des agressions de Montréal.

La participation aux 2 journées est nécessaire.

TARIFS

Parce qu’il est primordial que les stages soient accessibles à toutes, vous trouverez une fourchette de prix selon les revenus. Les idées mises entre parenthèses sont proposées à titre indicatif et il ne vous sera pas demandé de justificatif car l’association choisit de faire confiance aux femmes. Si vous ne pouvez payer la somme suggérée, n’hésitez pas à contacter le secrétariat qui se chargera de trouver avec vous une solution satisfaisante, afin que l’argent ne soit pas un frein à votre participation.

  • 30-50 euros (peu de revenus, minimas sociaux, smic, chômeuses, étudiantes…)
  • 60-80 euros (revenus « moyens » à revenus « confortables », + du smic)
  • 90 et + (« revenus élevés »)

INSCRIPTION

Contactez nous par e-mail ou téléphone pour savoir si il reste de la place.

Pour garantir le stage et votre place, l’inscription se fait au minimum 15 jours à l’avance.

Nous confirmons l’inscription à la réception d’un acompte de 10 euros, que vous pouvez envoyer en espèces ou en chèque (l’acompte ne sera pas encaissé avant le stage, sauf en cas d’annulation dans les deux jours qui le précèdent) à l’ordre du Centre de prévention des agressions de Marseille (CPAM) à l’adresse suivante :

CPAM
106, boulevard National
13003 Marseille

en précisant vos nom, prénom, adresse mail et un numéro de téléphone où vous joindre si besoin.

Nous vous renverrons par la suite un mail de confirmation d’inscription avec des informations complémentaires.

ACCÈS

Le stage se déroulera dans les locaux du Planning Familial 13 :

106 boulevard National, 13003 Marseille
Tram 2 arrêt National, métro 1/2 arrêt Saint Charles, bus 33/34 arrêt National Guibal

CONTACTS

Pour s’inscrire ou pour toute information sur les stages :

stage des samedis 7 et 14 mars 2020
e-mail
tel :  06 95 53 09 84

stages des samedi 4 et dimanche 5 avril 2020
e-mail
tel : 07 49 33 03 09

De plus, si vous faites partie d’une association, d’un organisme ou autre, et que vous souhaitez organiser un stage dans ce contexte, c’est possible. N’hésitez pas à contacter le CPAM.

Centre de Prévention des Agressions de Marseille
106, boulevard National
13003 MARSEILLE
06 95 53 09 84

07
Mar

Soirée bénévoles

Rencontre

mardi 10 mars

18h00 - 21h00

Planning Familial 13
106, bd National
13003 Marseille

Salut à tous.tes !
On vous invite à la prochaine réunion des bénévoles du Planning Familial 13 !

C’est l’occasion de se retrouver pour les bénévoles actuelles, d’accueillir les nouveaux.elles intéressé.es et d’échanger tous.tes ensemble autour d’un apéro.

Au programme, on va parler de l’avancée des projets et des actions des bénévoles comme celui de la pilule d’urgence en pharmacies, les missions des stands de prévention à la fac de lettres d’Aix, et tout autre projet qui pourrait vous intéresser. Et bien sûr, de la grève féministe du 8 Mars !

Amenez également vos idées et vos propositions!

Sans obligation et dans la limite de ce que vous pouvez, on peut apporter à boire ou à manger pour faire un apéro.