Archives agenda

27
Fév

Se défendre - Elsa Dorlin

Conférence-débat

vendredi 07 février

17h00 - 19h00

Alcazar
58 cours Belsunce Marseille 1er
13001 Marseille

Dans le cadre de l’université populaire de Marseille-Métropole (UPOP)

En 1685, le Code noir défendait « aux esclaves de porter aucune arme offensive ni de gros bâtons » sous peine  de fouet. Au XIXe siècle, en Algérie, l’État colonial interdisait les armes aux indigènes, tout en accordant aux colons le droit de s’armer.  Aujourd’hui, certaines vies comptent si peu que l’on peut tirer dans le dos d’un adolescent noir au prétexte qu’il était « menaçant ».

Une ligne de partage oppose historiquement les corps « dignes d’être défendus » à ceux qui, désarmés ou rendus indéfendables, sont laissés sans défense. Ce « désarmement » organisé des subalternes pose directement, pour tout élan de libération, la question du recours à la violence pour sa propre défense.

Des résistances esclaves au ju-jitsu des suffragistes, de l’insurrection du ghetto de Varsovie aux Black Panthers ou aux patrouilles queer, Elsa Dorlin retrace une généalogie de l’autodéfense politique. Sous l’histoire officielle de la légitime défense affleurent des « éthiques martiales de soi », pratiques ensevelies où le fait de se défendre en attaquant apparaît comme la condition de possibilité de sa survie comme de son devenir politique.

Cette histoire de la violence éclaire la définition même de la subjectivité moderne, telle qu’elle est pensée dans et par les politiques de sécurité contemporaines, et implique une relecture critique de la philosophie politique, où Hobbes et Locke côtoient Frantz Fanon, Michel Foucault, Malcolm X, June Jordan ou Judith Butler.

 

Elsa Dorlin, Se défendre. Une philosophie de la violence (La Découverte, 2017, 200p.)

07
Fév

Soirée bénévoles !

mercredi 29 janvier

18h00 - 20h30

Planning familial 13
106 boulevard national
13003 marseille

Salut à tous.tes !
On vous invite à la prochaine réunion des bénévoles du Planning Familial 13 !

C’est l’occasion de bien commencer cette nouvelle année militante pour les bénévoles actuelles, d’accueillir les nouveaux.elles intéressé.es et d’échanger tous.tes ensemble autour d’un apéro.

Au programme, on va parler de l’avancée des projets et des actions des bénévoles comme celui de la pilule d’urgence en pharmacies, les missions des stands de prévention à la fac de lettres d’Aix, et tout autre projet qui pourrait vous intéresser.
Et bien sûr, de la grève féministe du 8 Mars !

Amenez également vos idées et vos propositions!

Sans obligation et dans la limite de ce que vous pouvez, vous pouvez apporter à boire ou à manger pour faire un apéro !

29
Jan

D’égal à égales - Soutien aux caisses de grève

Projection

mardi 28 janvier

19h30 - 20h30

Mille bâbords
61, rue Consolat
13001 Marseille

Un film de Christophe Cordier et Corinne Mélis (2011, 52 mn)

Elles sont migrantes ou filles d’immigrés, et syndicalistes. Elles ont choisi de s’engager face à la dureté des conditions de travail et à la précarité des salariés notamment dans les secteurs des services aux particuliers et aux entreprises, où l’on retrouve nombre de femmes issues de l’immigration. Activistes en milieu masculin, elles sortent des rôles féminins attendus. Elles prennent la parole, librement inspirées par les ouvrières en lutte de LIP qu’elles redécouvrent à travers le film « À pas lentes » du collectif ciné-luttes (1977). Par-delà les conflits du travail, elles nous racontent une démarche d’émancipation individuelle et collective dans une société où sexisme et racisme restent d’actualité, tandis que s’accentue la précarisation du salariat. Dans l’espoir d’être traitées, enfin, « d’égal à égales ».

L’intégralité des entrées sera reversée aux caisses de grève pour les travailleurs et travailleuses en lutte.

28
Jan

Grande marche pour l'habitat digne et contre la criminalisation de la solidarité

Manifestation

samedi 25 janvier

14h00 - 17h00

Place Carli
En face du Conservatoire, en bas du cours Julien
13001 Marseille

Infos précises à venir

Plus de 15 000 personnes étaient dans la rue le 9 novembre pour se souvenir de nos voisins, soutenir les 4000 personnes délogées et les 100000 mal logées de cette ville, nous demandons désormais des comptes. Les élus indignes sont toujours sur leurs sièges pendant que les citoyens solidaires sont sur le banc des accusés ou que les États généraux de Marseille et Emmaüs reçoivent des amendes incroyables et injustes. Nous appelons à une grande marche le samedi 25 janvier 2020, quelques jours avant le procès en correctionnelle de l’un de nos militants, attaqué pour ses actes solidarités par Marseille Habitat et sa présidente Arlette Fructus ! C’est le procès citoyen du mal-logement qu’il faut faire, pas celui des habitant·es solidaires !

Malgré la mort de huit personnes sous les effondrements du 5 novembre 2018, la crise du mal-logement continue à Marseille. Plus de 4 000 personnes ont été délogées et aucun plan pour la rénovation des 40 000 logements indignes n’est envisagé ! Des Marseillais·es se sont engagés dans un esprit de solidarité pour exiger des pouvoirs publics que soit respectés la dignité et le droit des victimes du mal-logement (sinistrés, délogés, évacués ou expulsés). Incapable de répondre à cette demande, c’est une politique de criminalisation de ces militant.es qui a été mise en œuvre dans le but d’empêcher toute contestation populaire.

Tract à télécharger

25
Jan

Carte rouge

Vernissage expo

jeudi 23 janvier

19h00 - 23h00

Bar culturel Le Pas Sage
77, rue Curiol
13001 Marseille

Il y a des jours sang, et il y a des rouges avec..

Pourquoi « Carte Rouge » ?

Car une carte blanche ne nous conviendrait pas. En nous donnant carte rouge, nous allons célébrer, questionner, politiser et transformer le sang des règles.

Le sang menstruel est un des possibles prolongements intimes-politiques du corps. Il nous permet de soigner des blessures liées aux violences gynécologiques, familiales et de genre, mais aussi de rechercher une connexion profonde, à la fois corporelle et spirituelle avec le corps menstrué et avec nos racines.
Loin de conforter la symbolique occidentale qui, par le biais de la publicité et des normes de beauté et d’hygiène nous conduit encore à invisibiliser le sang menstruel, à le blanchir, à en effacer les odeurs et ainsi de suite, nous proposons une réhabilitation de ce fluide en tant que matière de création. Selon les contextes géographiques, économiques, culturels et politiques, les règles sont encore un tabou, une source d’inégalité de genre et de discrimination de classe (précarité menstruelle).

Au delà de son injonction à la reproduction, raison pour laquelle dans les sociétés hétéropatriarcales les règles ont toujours été source de crainte par rapport à leur puissance – d’où le contrôle du cycle menstruel et la stigmatisation du sang -, la force vitale du sang des règles s’oppose au sang de la violence et de la mort. Ce dernier est le sang qui est le plus célébré dans l’espace public de nos villes: monuments qui célèbrent le sang des hommes, des soldats et des conquérants versés pour la patrie. Si le sang qui construit « la nation » est essentiellement un sang de la mort, qui dé-coule des valeurs hétéropatriarcales et coloniales du pouvoir, le sang des règles est un sang qui témoigne d’un corps actif et vivant, d’une force régénératrice, d’une de ses possibles alternatives.

Annarita ‘ndrame – Collages et dessins
+
Marisoa Ramonja – MENA – Performance rituelle
Clotilde Penet – ROUGE AVEC – Performance poétique

L’exposition aura lieu du 23 janvier au 24 février 2020

 

23
Jan

Grève féministe du 8 mars 2020

Réunion

mardi 21 janvier

18h30 - 21h30

Planning 13
106 bd National
13003 Marseille

Rejoins-nous pour la 3e AG pour organiser la grève féministe du 8 mars !

Réunion co-organisé par : Marseille Féministe / Collages Feministes Marseille / Planning Familial 13 / Association Transat / Collectif Rainbow Cité / Une Quinzaine, des Féminismes

21
Jan

Grève féministe du 8 mars 2020

Réunion

mardi 07 janvier

18h30 - 21h00

Solidaires
29 boulevard Longchamp
13001 Marseille

Pour des vies dignes, pour toutes les femmes et minorités de genre !

2e AG POUR ORGANISER LA GRÈVE FÉMINISTE DU 8 MARS 2020

Suite à l’appel des féministes argentines en 2017 pour une grève féministe internationale tous les 8 mars, et de nos camarades de plusieurs collectifs en France, dont Toutes en grève 31, nous nous organisons à Marseille pour préparer une grève de toutes les femmes :

  • du travail salarié ;
  • du travail domestique ;
  • du travail étudiant ;
  • de la consommation.

Une première AG a eu lieu le mercredi 18 et a rassemblé plus de 50 personnes qui ont travaillé autour des revendications, des événements autour du 8 mars et des liens avec les autres collectifs organisateurs au niveau national et international.

Nous appelons toutes les féministes, femmes, personnes trans et non binaires, et toutes les personnes luttant contre le sexisme à participer pour que ce mouvement soit à la hauteur des enjeux auxquels nous sommes confrontées : les violences sexistes, les inégalités au travail, la répartition des tâches, des conditions de vie et de travail de plus en plus difficiles, etc.

Venez nombreuses et nombreux.
Rejoignez-nous !

07
Jan

Solidarité avec les grévistes

Banquet des luttes

lundi 23 décembre

12h30 - 15h00

Parvis gare Saint-Charles
13001 Marseille

Toutes et tous les habitant-es de Marseille sont invité-es à participer au banquet de nos luttes. Habitat digne, féminisme, écologie, santé, démocratie et bien sûr notre système de retraite. Prenons la parole autour d’une sardinade et d’un barbec’.

Popularisons, soutenons et mélangeons nos luttes… Et faisons converger nos colères dans la grève générale !

23
Déc

Grève féministe du 8 mars 2020

Réunion

mercredi 18 décembre

18h00 - 21h00

Coco Velten
16, rue Bernard du Bois
13001 Marseille

À l’initiative du collectif Marseille féministe

AG POUR ORGANISER UNE GRÈVE FÉMINISTE LE 8 MARS 2020

  • Contre le sexisme.
  • Contre les inégalités salariales, sociales et économiques.
  • Contre les violences sexistes et sexuelles, et les féminicides.
  • Contre les conditions de travail et d’emploi indignes.
  • Contre les oppressions racistes, islamophobes, LGBTQIphobes.

En 2017, les féministes argentines lancent un appel pour organiser une grève féministe internationale chaque 8 mars.

Cette année, dans plusieurs ville de France, des collectifs de femmes et féministes s’organisent pour préparer la grève et construire un mouvement d’ampleur contre le sexisme et pour toutes les femmes.

Nous appelons donc à une grève le 8 mars 2020, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, à Marseille, autour de quatre axes :

  • Grève de la consommation.
  • Grève du travail domestique.
  • Grève du travail étudiant.
  • Grève du travail salarié.

Pour nous organiser collectivement, nous proposons une réunion inter-collectifs et ouverte à toutes les personnes luttant contre le sexisme.

Venez nombreuses et nombreux !

18
Déc

Le social brûle

AG

mercredi 11 décembre

19h00 - 21h00

El Mamba
8 rue Barbaroux
13001 Marseille

Le Social brûle est un collectif de salarié·e·s du social et du médico-social au niveau des Bouches-du-Rhône

Suite à la mobilisation réussie de mardi et de samedi, deuxième AG du travail social et du médico-social pour nous informer, nous organiser, nous mettre en réseau, élaborer des revendications et des actions.