Archives agenda

19
Mai

Nos amours radicales

Rencontre-débat

jeudi 25 novembre

19h30 - 21h00

Librairie L'Hydre aux mille têtes
96, rue St-Savournin
13001 Marseille

Rencontre avec Anaïs Bourdet et Sabrina Erin Gin autour du livre « Nos amours radicales ». 8 visions singulières pour porter un regard nouveau sur l’amour, paru aux éditions Les Insolentes.

Recherchés avidement, fantasmés, désirés envers et contre tout, les espaces amoureux sont, depuis toujours, présentés comme la finalité absolue de ce que l’on peut attendre d’une relation avec l’autre.
L’injonction au couple et la pression sociale qui l’entoure dictent notre façon de vivre avec les autres… Et avec nous-mêmes. Considéré dans notre société comme la voie rapide vers le bonheur, l’amour amoureux est encore trop peu remis en question.

Et si l’on porte volontiers un œil attendri sur ces espaces amoureux, ils sont également des terrains propices à la reproduction des schémas de domination patriarcale. Dans cet ouvrage, les auteur·ices nous livrent des réflexions tendres, incisives et radicales, en nous proposant une autre vision de l’amour, envers soi et envers l’autre : l’amour comme acte militant, émancipateur, et d’ores et déjà synonyme de révolution.

25
Nov

Marche contre les violences sexistes et sexuelles

Manif

jeudi 25 novembre

18h30 - 21h00

Vieux Port
13001 Marseille

Contre les violences sexistes et sexuelles, la lutte continue.

NOUS – femmes, personnes sexisées et genre minorés- continuons à subir de plein fouet la violence patriarcale, sexuelle et sexiste.

Durant la crise sanitaire et ses confinements multiples, nous avons vu le nombre de violences conjugales et domestiques augmenter et fascisation actuelle du débat public met à mal nos droits à toustes. Nous exigeons des prises de position et des engagements fermes de la classe dirigeante contre ceux qui nous agressent, nous blessent, nous tuent.

Nous voulons également montrer notre soutien à toustes celleux qui subissent des violences en France et partout ailleurs dans le monde.

Parce que nous sommes précaires, racisé.e.s, migrant.e.s, putes, handicapé.e.s, lesbiennes, trans, non-binaires, bi, gros.ses, … , nous ne subissons pas toustes les violences patriarcales de la même façon mais c’est ensemble que nous devons faire front.

Le 25 novembre, venez nous rejoindre pour la marche contre les violences sexistes et sexuelles.

Le cortège de tête sera habillé de noir et en mixité choisie sans mecs cis. Pas de transphobe, pas de putophobe pas de fachos.

À l’appel notamment des collectifs Collages Feministes Marseille, Féministes Anarchistes Marseille, Transat, les Déchain.é.e.s…

25
Nov

Films Femmes Méditerranée

Festival de cinéma

Du samedi 20 au jeudi 25 novembre

18h30 - 21h00

Divers lieuxMarseille

« Les 16e Rencontres Films Femmes Méditerranée vont nous réunir au cinéma, enfin nous nous revoyons ! Dans cette période singulière actuelle, et le souci d’un futur incertain, ces films de femmes nous rappellent à notre histoire, à notre avenir à construire.

Nous honorerons cette année, Cecilia Mangini, photographe et réalisatrice italienne, à travers deux longs métrages et six courts. Elle nous invite, à partir de l’ouverture de Deux boîtes oubliées, à un voyage au Vietnam dans les années 60.

En écho, lui répond Memory Box qui retourne à Beyrouth, sur la guerre civile libanaise : de l’importance des photos ! Et si l’héroïne de Green Sea a perdu ses souvenirs pour un temps, la Mémoire et la Trace sont très présentes au long de cette programmation de dix-sept longs et douze courts métrages.

Familiales dans Leur Algérie, Radiograph of a Family, Les sœurs Macaluso, sociales dans La Ultima Primavera, ces traces dessinent un Nous qui fait chaud au cœur et dont a tellement témoigné Grazia Deledda, la Révolutionnaire.

Ces films consolident le lien avec la sœur, Souad, ou avec la mère dans Petite maman, même si elle est loin par l’exil volontaire, mais si présente dans Ailleurs, Partout.

Ils impriment les marques d’une génération actuelle : Ghosts ou Je m’appelle Bagdad. Taming the Garden fait voyager un arbre déraciné et L’homme qui a vendu sa peau, porte, tatoué sur le dos, son visa pour l’Europe, symboles forts et actuels.

Et une table ronde donnera la parole aux artistes afghanes avec L’Orphelinat et Au bruit des clochettes. »

Plus d’infos

20
Nov

Documentaires sur les violences conjugales

Soirée télé

mercredi 24 novembre

21h00 - 21h00

France 2

Cette soirée spéciale s’ouvrira par le formidable film « Jusqu’à la garde » réalisé par Xavier Legrand en 2017.

Nous découvrirons ensuite – dans le cadre de l’émission Infrarouge le documentaire « Amour à mort » réalisé par Eric Guéret et qui donne la parole à sept femmes victimes de violences conjugales, qui ont réussi à s’en sortir. Sept exemples de chemins de vie et de combat. Elles disent l’isolement, le silence, la dévalorisation et la culpabilité sur lesquels reposent l’emprise. Elles disent les ravages que ces violences ont produit sur elles-mêmes et sur leurs enfants. Mais en s’adressant à celles qui subissent encore la violence, elle donne surtout de l’espoir. Il est possible de s’en sortir à condition de sortir du silence. Quand la parole intervient, la violence recule.

La soirée se poursuivra par un débat puis la diffusion du documentaire « Féminicides, l’affaire de tous », coréalisé par Lorraine de Foucher et Jeremy Frey en 2020.

« Amour à mort » en replay

24
Nov

Archives & media trans

Soirée projection-débat

samedi 20 novembre

19h00 - 21h00

La Dar centre social autogéré
127, rue d'Aubagne
13006 Marseille

À l’occasion de la Journée du souvenir trans (TDOR), l’association T-Time organise une soirée sur les archives et media transféministes.

Première partie : présentation de l’association Genres de Luttes, suivi d’une projection de plusieurs extraits et courts métrages sur les luttes trans.

Deuxième partie : projection de « The dangers of silicone pumping for trans women » en présence de Sasha Yaropolskaya, militante, rédactrice et chargée de production à XY Media.

Troisième partie : une lecture de Luz Volckmann, autrice et poétesse, dont le livre Allez la rivière, publié aux éditions blast, est sortie récemment.

Adhésion annuelle à La Dar à prix libre.

20
Nov

Me llamo Violeta

Projection-débat

samedi 20 novembre

20h00 - 21h00

Le Gyptis
136, rue Loubon
13003 Marseille

Projection du film « Me llamo Violeta » (Espagne, 73mn) de Marc Parramon et David Fernández de Castro suivie d’un débat avec l’association Transat. Dans le cadre de la Semaine des Solidarités, de la journée internationale des droits de l’enfant et de la journée du souvenir trans (TDOR).

À l’âge de six ans, Ignacio a dit à ses parents : « Je suis une fille, je m’appelle Violeta ». L’histoire de Violeta et de ses parents nous montre toute la complexité du processus auquel les jeunes transgenres et leur famille sont confrontés.

20
Nov

Présentation du livre "Vivantes. Des femmes migrantes racontent"

Rencontre-débat

mardi 16 novembre

19h00 - 21h00

Librairie Transit
51, bd de la Libération
13001 Marseille

En présence de son autrice Odile Dutrey qui est conseillère conjugale et familiale dans un centre de planification familiale à Marseille.

Ce livre (L’Harmattan, 2020) est un témoignage de ce que racontent des femmes migrantes, les raisons de leur départ, leur parcours migratoire souvent douloureux, toujours courageux. Sans en avoir le droit, clandestines, elles arrivent dans un pays qu’elles ne connaissent pas, un pays qui ne veut pas les accueillir. Elles racontent l’errance en France, l’humiliation, le rejet… Elles témoignent aussi de solidarités, disent leurs espoirs, leurs combats et leurs victoires.

16
Nov

Riposte - Autodéfense pour femmes - automne 2021

Stage

Du samedi 30 au dimanche 31 octobre

09h30 - 17h00

Planning Familial 13
106 bd national
13003 Marseille

Après une année bien compliquée, des stages sont à nouveau programmés en 2021 !

Prochains stages d’autodéfense pour femmes Riposte à Marseille organisés par le C-PAM dans les locaux du Planning Familial 13

  • le samedi 30 et le dimanche 31 octobre 2021
  • les samedis 4 et 11 décembre 2021

CONTENU DU STAGE

Le but de l’autodéfense pour femmes est d’acquérir des moyens de se défendre, de PRÉVENIR les agressions, de prendre conscience de sa force et de (re)prendre CONFIANCE EN SOI.

Suivre le cours RIPOSTE c’est :

  • S’encourager à RIPOSTER lors de harcèlements ou d’agressions, qu’elles soient physiques, verbales, psychologiques ou sexuelles, par des proches ou des inconnus.
  • Pratiquer des TECHNIQUES PHYSIQUES ET VERBALES simples et efficaces par le biais de discussion, de mises en situation et de jeux de rôle.
  • Apprendre à SE PROTÉGER dans une ambiance coopérative et chaleureuse avec d’autres femmes (une animatrice pour un groupe de 10 à 16 participantes).
  • S’AFFIRMER au quotidien, se sentir plus libre et plus confiante.
  • Se concentrer sur ce que l’on PEUT faire, et non sur ce que l’on ne peut pas faire.

Cette forme d’autodéfense est adaptée à toutes, quel que soit votre âge et votre condition physique.

Les animatrices se sont formées avec des formatrices spécialisées dans l’autodéfense pour femmes et sont diplômées de la méthode Riposte, issue du programme Action du Centre de prévention des agressions de Montréal.

La participation aux 2 journées est nécessaire.

TARIFS

Parce qu’il est primordial que les stages soient accessibles à toutes, vous trouverez une fourchette de prix selon les revenus. Les idées mises entre parenthèses sont proposées à titre indicatif et il ne vous sera pas demandé de justificatif car l’association choisit de faire confiance aux femmes. Si vous ne pouvez payer la somme suggérée, n’hésitez pas à contacter le secrétariat qui se chargera de trouver avec vous une solution satisfaisante, afin que l’argent ne soit pas un frein à votre participation.

  • 30-50 euros (peu de revenus, minimas sociaux, smic, chômeuses, étudiantes…)
  • 60-80 euros (revenus « moyens » à revenus « confortables », + du smic)
  • 90 et + (« revenus élevés »)

INSCRIPTION

Contactez nous par e-mail ou téléphone pour savoir si il reste de la place.

Pour garantir le stage et votre place, l’inscription se fait au minimum 15 jours à l’avance.

Nous confirmons l’inscription à la réception d’un acompte de 10 euros, que vous pouvez envoyer en espèces ou en chèque (l’acompte ne sera pas encaissé avant le stage, sauf en cas d’annulation dans les deux jours qui le précèdent) à l’ordre du Centre de prévention des agressions de Marseille (C-PAM) à l’adresse suivante :

C-PAM
106, bd National
13003 Marseille

en précisant vos nom, prénom, adresse mail et un numéro de téléphone où vous joindre si besoin.

Nous vous renverrons par la suite un mail de confirmation d’inscription avec des informations complémentaires.

 

COVID

Sauf si de nouvelles restrictions devaient nous contraindre à les annuler, ils se dérouleront en présentiel dans le respect des gestes barrières, et avec du matériel de réduction des risques de transmission du COVID 19 (masques inclusifs, gel hydroalcoolique). En plus de la désinfection et de la ventilation de la salle, le nombre de participantes a été réduit à 12 au lieu de 18 pour pouvoir garder les distances physiques préconisées dans cet espace. Des mesures complémentaires seront affichées sur place concernant les pauses, l’usage de la cuisine, les toilettes. N’hésitez pas à contacter l’association pour de plus amples informations.

ACCÈS

Le stage se déroulera dans les locaux du Planning Familial 13 :

106 boulevard National, 13003 Marseille
Tram 2 arrêt National, métro 1/2 arrêt Saint Charles, bus 33/34 arrêt National Guibal

CONTACTS

Pour s’inscrire ou pour toute information sur les stages :

e-mail
tel :  06 95 53 09 84

De plus, si vous faites partie d’une association, d’un organisme ou autre, et que vous souhaitez organiser un stage dans ce contexte, c’est possible. N’hésitez pas à contacter le C-PAM.

Centre de prévention des agressions de Marseille
106, boulevard National
13003 MARSEILLE
06 95 53 09 84

30
Oct

En finir avec l’homme - Eliane Viennot

Rencontre-débat

mercredi 20 octobre

19h00 - 21h00

Librairie Transit
51, bd de la Libération
13001 Marseille

Rencontre avec Eliane Viennot pour son livre En finir avec l’homme (éditions ixe, 2021)

Depuis quand, pourquoi, par quel détour le mot « homme » en est-il venu à désigner le genre humain tout entier ? Et comment se fait-il que tant de francophones ne songent pas à questionner cet usage totalisant ?
Au fil d’une passionnante enquête, Éliane Viennot revient sur l’étymologie du terme, sur son sens premier et son sens sublimé par la grâce d’institutions puissantes, sur les contradictions et les confusions que cela n’a pas manqué de provoquer. Ce livre est l’histoire d’un abus de langage qui a hissé le mâle de l’espèce au rang de représentant absolu de l’humanité.

Au pays de l’Homme de Cro-Magnon, du Musée de l’Homme, des Maisons des Sciences de l’Homme, des Droits de l’Homme, etc., cette histoire relève d’une exception française qui sent fort l’imposture masculiniste. Il est temps que le bonhomme regagne son lit – sémantiquement parlant – et laisse place aux autres individus du genre Homo : tous les humains, hommes compris.

20
Oct

ZeFestival, Festival du film lesbien gay bi trans

Festival de cinéma

Du jeudi 14 au dimanche 17 octobre

19h00 - 21h00

Cinémas Les Variétés
37, rue Vincent Scotto
13001 Marseille

Ze Festival festival du Film Lesbien Gay Bi Trans est organisé par l’association Polychromes. Il se déroule dans différentes villes de la région Paca : Avignon, Nice, Seillans, Toulon et Marseille.