Archives agenda

16
Avr

Intimagir : journée de lancement régionale

Rencontre

vendredi 26 mai

08h30 - 17h00

Espace des libertés –
avenue Antide Boyer
13400 Aubagne

Centre Ressource Régional avec et pour les personnes en situation de handicap Vie affective, sexuelle, parentalité, lutte contre les violences

 

Cet événement est à l’initiative de l’ARS PACA et en collaboration avec le centre ressource INTIMAGIR. Porté par le CREAI PACA et Corse, le centre ressource répond aux orientations prises dans le cadre de la stratégie nationale de santé sexuelle 2017- 2030 et du schéma régional de santé 2018 – 2023 visant à promouvoir une approche globale, positive, préventive de la santé sexuelle en considérant les besoins spécifiques des personnes en situation de handicap.

Le comité stratégique du centre ressource INTIMAGIR PACA est constitué dans ses membres permanents de l’UNAPEI-AP, ARI, APF France Handicap, Planning Familial 13, Trisomie 21 AP, CRIPS Sud, COREVIH POC et COREVIH Est.

Le cahier des charges du centre ressource INTIMAGIR s’appuie sur l’existant et le foisonnement d’initiatives repérées tant dans le médico-social que dans le droit commun grâce à leurs partenaires, pour transposer les savoirs en réponse aux demandes des personnes en situation de handicap.

L’organisation de la journée de lancement régionale INTIMAGIR en Provence-Alpes-Côte d’Azur est une occasion d’échanger, en bénéficiant de l’expertise et des témoignages des personnes en situation de handicap, dans le but d’identifier les grands axes et les priorités à poursuivre :

Le développement de l’autodétermination de la personne en situation de handicap quant à sa vie affective, intime et sexuelle ;
La promotion des soins, des dépistages et de la prévention de la santé sexuelle ;
La promotion des droits et des libertés des personnes concernées sur leur liberté de choisir leur orientation, leur identité sexuelle ou de concevoir la famille, qu’elle que soit le lieu d’hébergement ;
La lutte et la prévention des violences conjugales et sexuelles.
Les enjeux sont pluriels :

Permettre aux personnes en situation de handicap d’exprimer leurs besoins et attentes en matière de vie affective et sexuelle ;
Renforcer l’épanouissement de la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap ;
Faire évoluer les regards et les mentalités sur la vie intime, affective et sexuelle des personnes en situation de handicap ;
Participer à l’évolution de l’accompagnement de la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap, en structures ou à domicile ;

PROGRAMME  

La programmation de la journée s’articulera autour d’une animation théâtrale en introduction des demi-journées et de quatre tables rondes sur les thématiques :

La vie affective et sexuelle, une liberté et un choix.
L’éveil à la vie intime et sexuelle
Vie de couple et la parentalité
Du non-consentement à la violence

INFORMATIONS

Entrée gratuite avec inscription obligatoire

Contact : intimagir@creai-pacacorse.com

Coordination : Ophélie Camier, chargée de mission centre ressource Intimagir

26
Mai

Colloque - "On ne naît pas homme, on le devient : interroger les masculinités"

Colloque

jeudi 25 mai

10h30 - 16h30

Coco Velten
16 Rue Bernard du Bois
13001 Marseille

L’ensemble des membres du réseau « Osons l’égalité » et la coordination Provence-Alpes-Côte d’Azur de la Fête de la Science ont le plaisir de vous inviter au colloque “On ne naît pas homme, on le devient : interroger les masculinités”, le jeudi 25 mai de 10h à 16h, à Coco Velten 16 Rue Bernard du Bois, 13001 Marseille.

Une journée à l’attention des acteurs et actrices socio-éducatives, des porteurs de projets et des partenaires de la Fête de la Science.

Avec les interventions de Olivia Gazalé, autrice de « Le mythe de la virilité, un piège pour les deux sexes » et de Maxime Ruszniewski, auteur de « Petit manuel du féminisme au quotidien ».

Après une matinée d’interventions pour poser le cadre scientifique, des ateliers permettent de découvrir structures et activités et de s’outiller pour pouvoir réaliser des projets sur ce thème. Il est possible d’y participer en présentiel sur la journée ou en visio (le matin).

Après les stéréotypes de genre et leur impact dans la société, la question du genre dans l’espace public, ou encore l’écoféminisme en question, ce cinquième colloque organisé par le réseau « Osons l’égalité » s’intéresse à la question des masculinités.

Le programme détaillé suivra sous peu. N’hésitez pas à relayer cette invitation à vos réseaux et aux hommes en particulier, en espérant avoir le plaisir de vous y retrouver !

S’inscrire

25
Mai

Projection du film Boy Erased

Projection

mercredi 17 mai

20h00 - 16h30

Cinéma les Variétés
37 rue Vincent Scotto
13001 Marseille

L’association David et Jonathan et l’association Transat organisent la diffusion du film « Boy Erased » au cinéma Les Variétés de Marseille, le 17 mai à 20h pour la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie.

Ne manquez pas ce film qui réunit les acteurs Lucas Hedges, Nicole Kidman et Russell Crowe. « Boy Erased » aborde les thèmes de l’homophobie et de la thérapie de conversion, des enjeux importants pour la communauté LGBT. Le film suit l’histoire de Jared Eamons, un jeune homme qui doit faire face aux préjugés et à la discrimination de sa famille et de sa communauté en raison de son orientation sexuelle.

La projection sera suivie d’une discussion sur les enjeux soulevés par le film.

 

17
Mai

24H de la vie d'une femme

Exposition

Du jeudi 06 avril au jeudi 04 mai

20h00 - 16h30

Docks des Suds
12 rue Urbain V
13002 Marseille

UNE EXPÉRIENCE IMMERSIVE À LA DÉCOUVERTE DE FEMMES INSPIRANTES

Basée sur des histoires vraies, l’exposition-spectacle dresse les parcours de vie de 6 femmes originaires de 6 pays du monde : Kurdistan iranien, Guinée, Guatemala, Nigeria, Inde et France.

Originalité du concept à la croisée du théâtre et du jeu de rôle : les visiteurs sont invités à se glisser dans la peau de l’une de ces six héroïnes afin de vivre 4 actes déterminants dans leur existence, en interaction avec des comédiens et équipés de casques audio.

De l’enfance à la vie d’adulte, ces femmes ont dû faire face à des injustices liées à leur condition féminine : violences sexistes et sexuelles, discriminations, exploitation, mariages et grossesses précoces… Mais loin d’être victimes de leur destin, animées d’une résilience et d’une force de vie remarquables, elles se sont relevées puis mobilisées pour aider d’autres femmes et faire évoluer les systèmes en place.

INFOS PRATIQUES :
Dates : Du 6 avril au 20 mai
Lieu : Dock des Suds – 12 rue Urbain V, 13002 Marseille
Durée du parcours : 1h par groupe de 15 à 20 personnes
Programmation : 1 histoire par séance
Tarif libre à partir de 8€
Réservation sur 24h-wmn.org

06
Avr

Soirée de soutien au collectif 13ticules

Projection

dimanche 23 avril

19h00 - 16h30

Le Polygone étoilé
1 rue François Massabo
Marseille 13002

Le collectif 13ticules fête ses un an et organise une soirée de soutien avec ciné-débat le dimanche 23 avril à partir de 19h, au Polygone étoilé.

Au programme, 3 courts-métrages, abordant des thématiques qui nous sont chères:

-Contrageneration, Anna Stradinger, 2022 : la contraception masculine et ses enjeux vue par nos voisins d’outre-Rhin
-Housewives making drugs, Mary Maggic, 2017 : Bio-hacking, le petit guide des oestrogènes DIY (réalisé sans trucage)
-Mat et les gravitantes, Pauline Pénichout, 2019 : portrait de femmes se réunissant en atelier d’auto-gynécologie, ou comment la connaissance de soi permet de s’affranchir des schémas traditionnels

23
Avr

We are coming, chronique d'une révolution féministe

Projection

jeudi 30 mars

20h30 - 16h30

Cinéma l'Alhambra
2 Rue du Cinéma
13016 Marseille

Ciné-rencontre à l’occasion de la projection du film

 

En présence de la réalisatrice Nina Faure et d’une animatrice de prévention du Planning Familial 13

Film documentaire de Nina Faure
France. 2023. 1h27

Une nouvelle génération politise les enjeux autour du corps, de la sexualité et des rapports de genre. Pour deux amies, Nina et Yéléna, cela commence par une prise de conscience. avec quelques autres, elles se demandent pourquoi, dans une société qui prétend que l’égalité des sexes est déjà là, l’accès au plaisir est si difficile. Elles organisent des groupes de parole, découvrent Notre corps, nous-mêmes, un manuel féministe historique qui leur ouvre de nouvelles portes d’analyse.

« Un film à la fois audacieux, nécessaire et résonnant avec l’actualité. On rit, on pleure et on en apprend beaucoup. We are coming : nous y serons, vous aussi ? » Amélie, Louis, Prune

Toutes les infos

 

30
Mar

Aflam - séance spéciale autour du cinéma des luttes queer et LGBT+

Projection

vendredi 24 mars

10h00 - 16h30

Vidéodrome 2
Cours JulienMarseille

Dans le cadre du festival Aflam, le Vidéodrome 2 propose une double séance pour explorer
la création cinéma autour des luttes Queer, LGBT+ et de différentes façons de parler d’amour.

Au programme :

Phone Echo
de Anouch Basbous
Documentaire | France, Liban | 2021 | 8 mn
Portrait expérimental et sensoriel d’une histoire d’amour empêchée, au travers de conversations téléphoniques.

Sirens
de Rita Baghdadi
Documentaire | Liban, Etats-Unis | 2022 | 1h20
Les membres de Slave to Sirens, premier groupe métal libanais entièrement féminin, vivent ensemble le lancement de leur carrière. Leurs histoires d’amour comme la situation étouffante de leur pays sont au cœur de leur création musicale.

Tout le programme du festival Aflam

24
Mar

Une histoire des produits menstruels - Jeanne Guien

Présentation

vendredi 24 mars

19h00 - 16h30

Librairie L'Hydre aux mille têtes
96 rue Saint-SavourninMarseille

Rencontre avec Jeanne Guien autour de son livre Une histoire des produits menstruels, paru aux éditions Divergences

Loin d´être un phénomène purement biologique, les règles et plus généralement le cycle menstruel forment une expérience socialisée. Chaque société développe une culture menstruelle dominante, faite de pratiques, techniques et représentations plus ou moins acceptables.

Ce livre étudie la culture menstruelle propre aux sociétés consuméristes, dans lesquelles toute expérience (notamment, toute expérience du corps) tend à être associée à des produits marchands. À travers l’histoire de trois produits menstruels – les serviettes jetables, les tampons jetables et les applications de monitoring des règles – l´auteure poursuit son enquête sur le consumérisme, les objets du quotidien et le dressage des corps « féminins ».

Lien vers l’événement

24
Mar

Appel à la grève féministe - 8 mars

Grève

mercredi 08 mars

19h00 - 16h30

Vieux-Port
13001 Marseille

Appel à la grève du collectif Marseille 8 mars – Assemblée féministe

Rendez-vous à 14h au Vieux port sur la ZOF (Zone d’occupation Féministe) et à 17h30 en manifestation !

Le 8 mars 2023 nous n’irons pas travailler.

Nous ne ferons pas la vaisselle, ni la cuisine, ni les courses.

Nous déserterons nos lieux de travail, de consommation et de travail domestique et reproductif.

Parce que nous sommes femmes et minorités de genre dans une société patriarcale et capitaliste. Notre travail est peu reconnu et sous-rémunéré, notamment dans les secteurs de la santé, du soin, du social, de l’éducation et du nettoyage.

Parce que nous subissons des violences sexistes et sexuelles dans nos foyers, dans l’espace public comme sur notre lieu de travail.

Parce que la vague réactionnaire internationale conteste notre droit à disposer de nos corps : restriction de l’accès à l’avortement, à la contraception, à la reproduction assistée, aux procédures de transition.

Parce que nous sommes ignoré·es, infantilisé·es, non rémunéré·es, violenté·es dans la plus grande indifférence lorsque nous sommes handicapé·es.

Parce que lorsque nous sortons du schéma hétéronormatif, nous ne pouvons l’assumer sans risque de représailles.

Parce que lorsque nous nous trouvons à la croisée du racisme et du patriarcat, nous avons plus difficilement accès à l’emploi, ou toujours aux mêmes, et nous subissons rejet, indifférence, violences.

Parce que les attaques contre les droits sociaux se multiplient. La réforme des retraites et de l’assurance chômage en sont les exemples. Le gouvernement nous plonge toujours plus dans la crise sociale : les prix explosent, il devient difficile de se loger, de se chauffer, de se nourrir convenablement.

Parce que les inégalités économiques de plus en plus démesurées s’enchevêtrent à la crise climatique dont les manifestations sont de plus en plus intenses. Cela précarise toujours davantage nos existences.

Parce que la loi anti squat (Kasbarian-Bergé) et le projet de loi Darmanin vont rendre la vie impossible aux plus précaires, en menaçant le droit au logement et en facilitant l’exploitation et les expulsions des migrant.e.s.

La grève féministe, c’est l’arrêt du travail productif et reproductif, salarié, à l’école ou au foyer.

A travers la grève féministe, nous pouvons construire une force commune contre la violence patriarcale, la précarisation, l’austérité et la pauvreté.

Nous nous approprions un outil traditionnel de lutte pour le dépasser, le réinventer ensemble sur la base de nos besoins dans tous les domaines de nos vies.

Faisons de cette pratique,une force, une puissance collective. Nous nous arrêtons un jour pour apprendre ensemble à s’arrêter et à faire grève contre la violence tous les jours de l’année.

Révoltons nous, crions tou.te.s ensemble que si nos vies ne valent pas, nous nous arrêtons !
Bloquons le système qui nous exploite, nous opprime et nous tue !

Envahissons les rues le 8 mars et retrouvons nous tou.te.s ensemble pour lutter !

 

08
Mar

Fin de match pour la violence

Rencontre

mercredi 08 mars

14h00 - 17h30

La Friche
13003 Marseille

Un événement de l’ADDAP 13 qui fait du sport une pratique d’inclusion. Une après-midi festive et fédératrice ouverte à tou·te·s !

« Fin de match pour la violence » revient pour sa troisième édition sur le Playground. Dix associations du quartier de la Belle de Mai se rassemblent au cœur de la Friche pour une après-midi au programme fédérateur et ouverte à tou·te·s.

Autant d’activités allant de la poterie au parkour en passant par la cuisine, le théâtre, la photographie, le football, le dubble dutche et la boxe féminine pour sensibiliser aux violences faites aux femmes.

Cet évènement organisé par l’Addap 13, souligne les liens qui se tissent entre les structures de la Friche autour, entre autre, du sport comme pratique d’inclusion.

L’action culturelle de la Friche la Belle de mai et l’Addap 13 travaillent ensemble depuis de nombreuses années à l’insertion professionnelle et à l’inclusion des jeunes de la Belle de Mai dans les projets artistiques portés par les structures résidentes.

Bon à savoir :

Cette après-midi est entièrement gratuite et ouverte à tout le monde, filles et garçons, enfants et adultes !