Archives agenda

27
Juin

Avortement : un combat permanent

Week-end en soutien à un collectif brésilien

Du vendredi 16 au samedi 17 novembre

Marseille

La Quinzaine des Féminismes, revient le temps d’un week-end en novembre !

Vendredi 16 novembre : Projection de O fim do silêncio

O fim do silêncio, de Theresa Jessourou, (2009, 52 min)

Brésil, 2009, l’avortement est toujours interdit. Malgré plusieurs propositions de lois soumises au gouvernement, l’interruption volontaire de grossesse reste « légal » dans seulement 3 cas: viol, danger de mort pour la mère et anencéphalie du foetus. Légal mais pas vraiment possible puisque même dans ces cas là, l’avortement se fait au terme de 6 à 9 mois de grossesse.
Malgré l’interdiction, le manque d’informations et de moyens, les Brésiliennes continuent et continueront d’avorter, même si cela signifie de mettre leur propre vies en danger.

Le documentaire O fim do silêncio (La fin du silence), présente le témoignage de quelques femmes, vieilles et jeunes, riches ou pauvres, religieuses ou non, avec ou sans enfants, qui ont avorté illégalement et nous transportent dans la réalité brésilienne d’aujourd’hui.
Teresa Jessouroun, la réalisatrice, nous transmet ses recueils dans le cadre d’une soirée de soutien à un collectif brésilien qui tente de pallier aux lacunes du système de santé public de leur pays :
Informer les femmes sur comment utiliser les médicaments à moindre risques; désacraliser l’interruption de grossesse, trop souvent associée au pêcher chrétien; offrir un espace d’écoute et un soutien concret aux besoins des Brésiliennes qui souhaitent avorter, etc.
démarches que ces groupes mettent en place au jour le jour de manière informelles, et dont les actions dépendent aussi d’argent !

Ouvert à tou·tes

18h au Vidéodrome 2, entrée prix libre + 3€ adhésion à l’association

Projection suivie d’une discussion-présentation des conditions actuelles de l’avortement au Brésil ainsi que du collectif soutenu et d’un repas prix libre.

 

Samedi 17 novembre 2018 : concerts féministes

Pompom Sauvage : duo musical poétique et chaotique.

Ursula La La : chansons à prétexte

La Chasse : occult noize punk

Ouvert à tou·tes

20h30 à La Tache, entrée : prix libre + adhésion à l’association 1€.

Les fonds récoltés serviront, à acheter des pilules abortives pour le Brésil.

 

Avec le soutien du Planning Familial 13

16
Nov

Marche de la colère

Manifestation

mercredi 14 novembre

18h00


Rue D'aubagne
13001 Marseille

Suite au drame de la rue d’Aubagne, les habitant·es du quartier réuni·es en assemblée mercredi 7 novembre appellent à une marche de la colère le mercredi 14 novembre, afin de rendre une nouvelle fois hommage aux victimes et nous assurer que cela ne se reproduise plus jamais.

Nous appelons tous les quartiers de Marseille à nous soutenir et à commencer à se fédérer pour réclamer un logement digne et sûr pour toutes et tous.

5 novembre : nous n’oublierons pas !

14
Nov

Marche blanche pour les habitant·e·s de Noailles

Manifestation

samedi 10 novembre

15h00

Notre Dame du Mont
13006 Marseille

Marche blanche en soutien aux victimes de la rue d’Aubagne et pour la dignité des habitant·e·s du quartier de Noailles. Exprimons notre colère et notre solidarité.

 

 

10
Nov

Mobilisation contre les LGBTphobies

Rassemblement

samedi 03 novembre

17h00 - 19h00

Ombrière du Vieux Port
13001 Marseille

Depuis le début de l’année, et plus particulièrement ces dernières semaines, les agressions lesbophobes, gayphobes, biphobes ou transphobes se succèdent sur l’ensemble du territoire.

Nous, personnes LGBTI+ et allié·e·s, appelons à un rassemblement massif le samedi 3 novembre à 17heures sous l’Ombrière du Vieux Port.

Nous, personnes LGBTI+ et allié·e·s, souhaitons l’unité, la visibilité et surtout une mobilisation à la fois revendicative et festive pour montrer tout notre soutien aux victimes et exiger des pouvoirs publics locaux des mesures concrètes contre les LGBTphobies et en faveur de l’égalité des droits.

03
Nov

ZeFestival, Festival du film lesbien gay bi trans

Festival de cinéma

Du jeudi 18 au dimanche 21 octobre

17h00 - 19h00

Marseille

Ze Festival est organisé par l’association Polychromes. Il se déroulera dans différentes villes de la région Paca : Nice, Seillans, Toulon et Marseille.

18
Oct

Rencontres Films Femmes Méditerranée

Festival de cinéma

Du jeudi 04 au samedi 13 octobre

17h00 - 19h00

Marseille

Créées en 2005 à Marseille les Rencontres Films Femmes Méditerranée affirment plus que jamais leur vocation : découvrir, soutenir et diffuser le cinéma des réalisatrices et des actrices de la Méditerranée.
Un cinéma de femmes, exigeant, surprenant, parfois dérangeant, une énergie irrépressible qu’une actualité souvent dramatique ne parvient pas à décourager, des regards singuliers qui racontent tant le drame que la comédie et toujours la vie.Des femmes témoins de leur temps. Des femmes engagées.
Des battantes et des combattantes.

« Mais qu’est-ce qu’elles veulent ? » Le titre du film de Coline Serreau, de 1977 résonne aujourd’hui encore avec l’histoire des femmes, un peu partout dans le monde. Les treizièmes Rencontres choisissent de montrer ce dont les cinéastes méditerranéennes se font l’écho, de leur désir de liberté et de justice aux menaces sur leurs droits en temps de crise.

Programme 2018 à télécharger

04
Oct

Droits des femmes : révolution, régression ?

Projection-débat

samedi 06 octobre

14h00 - 17h30

Mucem
Esplanade du J4
13002 marseille

Dans le cadre des Rencontres Films Femmes Méditerranée

Droits des femmes : révolution, régression ?, projection et table ronde à partir de 14h à l’auditorium (niveau –1 du Mucem)

Plus de quatre décennies après la loi Veil (1975), le droit à l’avortement subit une offensive concertée en Europe, menée par une nouvelle génération de militants, maîtres en communication et en pétitions. De la Pologne à la Hongrie, et de la France à l’Italie, ce film mène l’enquête sur ces croisés modernes qui, entre conservatisme et style pop, exercent un puissant lobbying à Bruxelles et invoquent les atteintes aux droits de l’homme dans leur guerre contre l’IVG.

14h15 > Projection du documentaire « Avortement, les croisés contre-attaquent » d’Alexandra Jousset et Andrea Rawlins-Gaston (France, 2017, 52 min)

15h15 > Table ronde avec Avec Alexandra Jousset et Andrea Rawlins-Gaston (réalisatrices), Irène Théry, Sanaa El Aji (sociologues) et Florence Rochefort (historienne). Modératrice : Karin Osswald (journaliste)

06
Oct

Associations : l'état d'urgence

Débat

jeudi 04 octobre

20h00 - 23h00

Théâtre de l'Œuvre
1 rue Mission de France
13001 Marseille

Marsactu et le Théâtre de l’Œuvre vous proposent une soirée consacrée aux difficultés du milieu associatif.

Face à la réduction des financements publics le milieu associatif traverse une période de forte turbulence qui préoccupe ses acteurs. Quel futur attend les associations ? Comment assurent-elles leurs missions dans ce contexte ? Quelles sont les attentes de leurs financeurs ?

Pour débattre de ces questions, nous recevrons :

  • Marie-Emmanuelle Assidon, préfète déléguée pour l’égalité des chances
  • Samia Chabani, directrice de l’association Ancrages et membre du conseil présidentiel des villes
  • Arlette Fructus, adjointe au maire de Marseille au logement, à la politique de la ville et à la rénovation urbaine
  • le collectif des associations citoyennes

Ce débat sera aussi rythmé par des interventions d’acteurs du monde associatif et par des temps d’échange avec le public.

Ouverture des portes à 19h30, bar et petite restauration prévus sur place.
Entrée gratuite (réservation fortement conseillée sur Eventbrite).

04
Oct

Avortement, les femmes décident ! Pour le droit à l’avortement dans toute l’Europe

Appel à mobilisation

vendredi 28 septembre

12h00 - 14h00

Ombrière du Vieux Port
13001 Marseille

Mobilisations partout en Europe autour du 28 septembre 2017

En solidarité avec l’ensemble des femmes européennes, après la lutte exemplaire des femmes espagnoles en 2014, polonaises en 2016, nous exigeons que les droits des femmes, la liberté à disposer de son corps, le droit à l’avortement et à la santé soient respectés dans tous les pays européens et inscrits comme droits fondamentaux pour l’égalité en Europe.

Aujourd’hui, le droit à l’avortement au sein de l’Europe relève de la compétence de chaque État. Interdit à Malte, sous hautes contraintes en Irlande, en Hongrie et en Pologne, le droit à l’avortement, même légalisé est, peut ou pourrait être remis en question par le maintien de la clause de conscience des médecins (Italie), l’absence de structures hospitalières adéquates (Grèce, Bavière), les restrictions de personnels et les suppressions des centres pratiquant l’avortement lors de restructurations hospitalières (France), et, dans tous les pays, par l’élection de gouvernements réactionnaires, conservateurs et rétrogrades.

Nous réaffirmons que :

  • L’accès à l’avortement est un droit ;
  • L’avortement est un choix personnel – mon corps m’appartient, je choisis ma vie ;
  • Des moyens financiers doivent être donnés pour que les centres pratiquant l’avortement et les centres de planification soient accessibles à toutes sur les territoires ;
  • Des campagnes tous publics sont nécessaires ;
  • L’éducation à la vie sexuelle doit être prodiguée à toutes et à tous pour qu’elles et ils puissent avoir des choix libres et éclairés ;
  • La formation aux techniques d’avortement et à l’accompagnement doit faire partie intégrante de la formation initiale des professionnel/les de santé ;
  • La clause de conscience des professionnel-les de santé doit être supprimée ;
  • Les délais légaux pour avorter doivent être harmonisés sur ceux des pays les plus progressistes en Europe et les États doivent dépénaliser totalement l’avortement.

Nous appelons à la construction d’une mobilisation européenne autour du 28 septembre 2017, journée internationale du droit à l’avortement, où chaque pays inscrira ses revendications en vue d’une harmonisation européenne pour le respect des droits des femmes.

28
Sep

On ne naît pas homme, on le devient

Projection-débat

mercredi 19 septembre

20h30 - 22h30

Vidéodrome 2
49 Cours Julien,
13006 Marseille

L’association Peuple et Culture Marseille vous invite à la dernière soirée du cycle de projections documentaires sur la construction des masculinités. La projection sera suivi d’un débat avec le Planning 13 notamment.

Pour cette dernière soirée, nous souhaitions interroger le rapport à la paternité. Que transmet-on de son identité, de ses constructions masculines en tant que père ? C’est la question abordé par le film “Quelque chose des hommes de Stéphane Mercurio (2015, 27mn). La réalisatrice a suivi le photographe Grégoire Korganow lors de l’élaboration de la série photographique “Père et fils”, dans laquelle il demande aux duos photographiés de poser côte à côte, le torse dénudé. Ce dispositif, qui crée une proximité très peu souvent éprouvée, met à jour les liens intimes, complexes, tendus, drôles parfois, qui se tissent entre un père et son fils.

Cette question de la filiation est au coeur du second film proposé, “La place de l’homme” de Coline Grando (2017, 60mn). La réalisatrice interroge des hommes s’étant retrouvés face au choix de devenir père, suite à la grossesse imprévue de leur conjointe, dans de nombreux cas suivie d’une interruption volontaire de grossesse. Le parti-pris singulier du film, celui d’interroger des hommes sur ce sujet, permet de recueillir une parole jusque là absente. Ces hommes livrent leurs doutes, peurs et interrogations face à cet évènement. Mais en leur donnant la parole, Coline Grando interroge plus largement leur rôle en tant qu’homme dans la société, face à leur rapport à la filiation, à l’amour et la sexualité, aux relations femmes-hommes…