Archives agenda

27
Juin

Réunion d'accueil

mercredi 12 décembre

18h30

Planning Familial 13
106 bd National
13003 Marseille

Une réunion d’accueil des nouvelles personnes souhaitant rejoindre l’équipe bénévole du Planning Familial 13 est organisé le mercredi 12 décembre à 18h30 dans nos locaux marseillais.

Cette première rencontre collective, autour d’un apéro, sera l’occasion de vous présenter l’association et les missions bénévoles possibles au sein du Planning.

Merci de confirmer votre présence par mail.

12
Déc

Lutte contre le sida : mobilisations

Du lundi 26 novembre au mardi 11 décembre

18h30

Bouches-du-Rhône

À l’approche du 1er décembre, Journée mondiale de lutte contre le sida de nombreuses initiatives ont lieu : dépistages, flashmob, débats, stands, projection…

 

Stands du Planning Familial à Aix

Dans le cadre de la trentième journée mondiale de lutte contre le sida le Planning Familial d’Aix-en-Provence réalisera plusieurs actions spécifiques, sur son stand hebdomadaire a la faculté de Lettres le lundi 3 décembre de 11h30 à 13h30 devant la cafétéria des étudiant·e·s (29, avenue Robert Schumann) et dans les 3 plus gros lycées de la ville (Zola, Cézanne et Vauvenargues) toute la journée les 29 novembre, 4 et 11 décembre. Préservatifs masculins et mixtes mis à disposition, jeu des contaminations, conférence et questionnaire pour tester ses connaissances et débattre avec les animatrices, jeu de l’oie, orientation vers les lieux ressources de la ville, etc.

 

 

Semaine de dépistage

Le Corevih Poc (comité de coordination régionale de lutte contre les IST et le VIH Paca Ouest Corse) organise, à compter du 26 novembre 2018, une semaine de dépistage en Paca Ouest Corse, qui s’achèvera le 1er décembre, Journée mondiale de lutte contre le sida.
Les objectifs généraux sont de promouvoir et banaliser le dépistage sous toutes ses formes (autotests, Trods, laboratoires de ville, CeGIDD…), ainsi que les partenariats hors les murs.

Télécharger l’agenda et lieux des dépistages à Marseille

Télécharger l’agenda et lieux des dépistages dans les Bouches-du-Rhône hors Marseille

Plus d’informations

 

 

Journée d’étude : Les temporalités du sida

Alors que s’élabore au Mucem l’exposition sur le VIH/sida, la perspective d’une mise en récit temporelle se confronte à la multiplicité du rapport au temps au cours de l’histoire de l’épidémie.
Archétype de l’« événement », phénomène « conjoncturel », l’épidémie renvoie à des échelles temporelles variées. Parallèlement à cette histoire globale, largement gouvernée par celle des avancées thérapeutiques, l’épidémie du sida a généré des expériences collectives fortement différenciées, tout d’abord entre le Nord et le Sud, mais aussi entre les groupes sociaux qui ont vécu des histoires distinctes. Enfin, à une échelle plus individuelle et subjective, l’histoire du sida a vu se succéder différents types de « temps vécus ».
Comment rendre compte de ces temporalités multiples de l’épidémie dans la mise en récit muséale ?

Vendredi 30 novembre 2018, de 9h30 à 17h

Lieu : I2MP (Mucem, entrée basse du Fort Saint Jean, 201 quai du port 13002 Marseille)

Entrée libre libre sur inscription à <i2mp(a)mucem.org>

Programme à télécharger

Événement Facebook

 

 

Projection

Dans le prolongement de la journée d’étude sur les temporalités du sida, venez découvrir ou redécouvrir le film « Zéro Patience », de John Greyson (1993), dans lequel sir Richard Burton est devenu le conservateur d’un museum d’histoire naturelle chargé de monter une exposition sur les maladies contagieuses.
L’ethnologue, explorateur et sexologue construit un discours mythifié et stéréotypé sur l’origine et la diffusion du VIH. Sa rencontre avec le fantôme de « zéro », le présumé coupable, changera peut-être sa perception des choses…

Vendredi 30 novembre 2018, à 19h

Salle du miroir (Vieille Charité, 2 rue de la Charité, 13002 Marseille)

En présence de Didier Roth-Bettoni, journaliste et historien du cinéma LGBT.

Événement Facebook

 

 

Flashmob

Flashmob réalisées par les étudiant·e·s de l’IFSI Sud (institut de formation en soins infirmiers de l’hôpital Sainte-Marguerite)

Samedi 1er décembre 2018, de 11h30 à 13h30

Rendez vous de 11h30 à 13h30 au choix : sous l’Ombrière du Vieux-Port (13001) ou Place de la Joliette (13002)

 

 

 

26
Nov

Rassemblement devant le conseil municipal pour le droit à la ville

Rassemblement

lundi 10 décembre

08h00 - 14h00

Mairie de Marseille
Quai du Port
13002 Marseille

À l’initiative du Collectif du 5 novembre : Noailles en colère.

Avec les collectifs d’habitant·e·s, associations et syndicats nous appelons tous les quartiers de Marseille à un grand rassemblement pour le logement et une ville pour tou·te·s ses habitant·e·s face au conseil municipal.

10
Déc

Présentation du nouveau numéro de la revue Panthère Première

Rencontre

mercredi 05 décembre

19h00 - 14h00

Casa Consolat
1 rue Consolat
13001 Marseille

Panthère Première, c’est une revue indépendante de critique sociale qui a lancé son premier numéro en septembre 2017 : une publication de cent pages, semestrielle, distribuée en librairies et dans les lieux « amis » (collectifs, militants, festivals…) dont le titre se fait l’écho de la langue vulgaire dont parle Dante, une langue parlée, locale, vernaculaire, qui échappe aux tentatives de fixation.

Panthère Première, c’est une revue publiant des textes (enquêtes, réflexions, récits, poésie) et des images qui interrogent l’existence d’une « sphère privée » et d’une « sphère publique », partant du principe que les phénomènes politiques sont traversants et qu’ils ne s’arrêtent donc pas aux portes d’une catégorie. Les enquêtes et papiers publiés dans Panthère Première se situent donc à l’intersection entre ce qui est renvoyé à l’intime (famille, enfance, habitat, corps, maladie, sexualités…) et les phénomènes qui cherchent à faire système (État, industrie, travail, colonialisme, rapports de genre…). Si l’on regarde bien dans ces entrecroisements, si l’on regarde dans le détail, beaucoup d’aspects sont entièrement laissés de côté par la critique ou l’analyse, ou difficilement regardés comme des objets politiques du fait de leur relégation, bien arrangeante somme toute, dans les tréfonds de l’intime (on peut citer en exemple la violence conjugale ou les maladies professionnelles).

Panthère Première, c’est un collectif éditorial constitué d’une dizaine de personnes investies dans des activités de recherche, d’écriture, de création, accompagnées pour l’occasion par une équipe de trois graphistes. Si la revue publie les papiers et les images de contributeurs et de contributrices, nous avons en revanche opté pour une non-mixité éditoriale, constituée de femmes uniquement. Ce choix nous semble favoriser l’invention de formes de travail et de coopération plus égalitaires, et d’une prise de décision plus horizontale amenant davantage de femmes et/ou de personnes minorisées à être publiées.

Au programme de la soirée : petite présentation de la revue, apéro sur le son du châabi avec les vinyles de Phocééphone, dîner-çorba, jolies sérigraphies

 

05
Déc

Marche pour le droit à un logement digne pour toutes et tous

Manifestation

samedi 01 décembre

15h00 - 14h00


Notre-Dame-du-Mont - Cours Julien
13006 Marseille

Le collectif du 5 novembre – Noailles en colère appelle la population de Marseille à une grande marche pour un logement digne pour toutes et tous ce samedi 1er décembre à 15h depuis Notre-Dame du Mont – Cours Julien.

Nous devons continuer à marteler nos exigences pour un habitat et des écoles dignes, à battre le pavé pour que les responsables du drame de la rue d’Aubagne soient condamnés et que cesse l’incurie de la mairie. Il est urgent que l’Etat de droit soit rétabli pour les plus de 1 500 délogé.e.s, qu’ils soient mieux informés et considérés par les pouvoirs publics, que les arrêtés de péril imminent soient tous rendus publics, et que des concertations avec les citoyen.ne.s soient initiées afin de remettre à plat les priorités de logement et d’urbanisme.

Alors que la municipalité et l’Etat sont en train de créer et entretenir une peur organisée en faisant main basse sur la ville par le biais de nombreux délogements, soyons solidaires et tentons de mettre à bas la fabrique du monstre !

01
Déc

Femme(s) et résistance(s)

Festival

Du mercredi 21 au vendredi 30 novembre

15h00 - 14h00

Théâtre de l'Œuvre
1 rue Mission de France
13001 Marseille

Femme(s) et résistance(s). D’ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui

À l’intersection entre éducation populaire et création, entre travaux scientifiques et propositions artistiques, la compagnie Mémoires Vives propose propose un hommage aux résistantes à travers le cycle mémoriel de transmission Femme(s) et résistance(s), d’Ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui. Ces femmes, oubliées par l’Histoire et les mythes nationaux, qui ont résisté aux oppressions, aux régimes autocratiques, à la domination masculine. Ces femmes qui aujourd’hui encore, à travers le monde, doivent résister à ce qu’on veut leur imposer comme emprisonnement ou libération. Ces femmes à qui on veut imposer un modèle de féminité, un modèle de féminisme…

Spectacles, documentaires et performances ; le tout à prix libre.

21
Nov

Création d’un groupe politique autour de l’avortement

Réunion

lundi 26 novembre

18h30 - 21h30

Manifesten
59 rue Thiers
13001 Marseille

Nous, quelques féministes, hétérosexuelles et lesbiennes, proches du Planning Familial 13, trouvons que lutter pour l’avortement n’est pas has been

En effet, si de nombreux droits ont été acquis, beaucoup de personnes se trouvent sans aucune solution pour avorter en France. Passés trois mois, l’IVG n’est plus accessible sur le territoire, alors qu’il l’est en Espagne, aux Pays-Bas ou au Royaume-Uni jusqu’à 6 mois. Certaines situations administratives de femmes nouvellement arrivées en France rendent impossible l’accès à un avortement gratuit. Toutes ces personnes doivent payer 200 à 1200 euros pour réaliser leur choix. Sans solidarité féministe, c’est une mission impossible !

Trop souvent, les femmes qui avortent sont encore isolées, jugées, culpabilisées, maltraitées : obligation d’écouter le cœur de l’embryon, non prise en charge de la douleur pour « retenir la leçon », impossibilité d’en parler à ses proches par peur de leur réaction, tabou social, etc.

Les conditions de travail dans les hôpitaux se dégradent à cause des coupes budgétaires, ce qui a nécessairement un incidence sur la qualité de prise en charge des patient·es et ce sont les centres IVG qui sont les premiers touchés : fermeture de service, avortement dans les couloirs, choix restreints sur la méthode et le type d’anesthésie, délais très longs pour obtenir un rendez-vous, obligation de changer de département l’été ou quand on s’approche des délais légaux, etc.

Nous voulons que toutes les femmes trouvent une solution pour avorter en France dans des services publics de qualité. Nous voulons un accès gratuit et respectueux dans un environnement sans jugement. Dans trop de pays encore l’avortement est illégal, nous voudrions donc aussi renforcer une solidarité internationale.

Si la légalisation de l’avortement constitue un progrès majeur pour la santé et les droits des femmes, nous regrettons la dimension politique, féministe et collective telle qu’elle a pu être portée par le MLAC (Mouvement pour la Libération de l’Avortement et de la Contraception) dans les luttes des années 70. Nous voulons nous émanciper du pouvoir médical et créer les conditions d’avortements qui permettent une réelle autonomie.

Pour toutes ces raisons, nous vous invitions le 26 novembre à 18h30 à Manifesten pour ensemble s’informer, réfléchir, imaginer, lutter !

Venez nombreux·ses !!!

Ouvert à tou·tes

26
Nov

SOS Femmes au Théâtre de l’oeuvre

Exposition-Ateliers-Projection

dimanche 25 novembre

11h00 - 19h00

Théâtre de l'Œuvre
1 rue Mission de France
13001 Marseille

Dans le cadre du festival Femme(s) et résistance(s), d’Ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui SOS Femmes organise une exposition « Toutes Nomades ! » le dimanche 25 novembre, journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. Cette installation regroupe des œuvres réalisées par des femmes lors d’ateliers organisés au sein de l’association SOS Femmes 13 à Marseille, Istres, Port-de-Bouc et Aix en Provence.

Lors de cette journée, le film de Marion Lary, « De l’enfer à la liberté », réalisé avec des femmes ayant participé aux ateliers vidéos.

Un atelier « Corps-voix-objets » avec Astrid Giorgetta, danseuse de la compagnie Picapica, est proposé, sur inscription. Il aura lieu à 14h30 et sera suivi d’une performance collective à 16h30.

 

 

25
Nov

Marche contre les violences sexistes et sexuelles

Appel à manifestation

samedi 24 novembre

14h30 - 19h00


Cours Estienne d'Orves
13001 Marseille

Le 24 novembre, nous marcherons pour en finir avec les violences sexistes et sexuelles.

Nous sommes des millions de femmes et d’enfants à avoir subi et à subir encore des violences sexistes et sexuelles qui nous pourrissent la vie.

Nous sommes des millions à avoir vu ces violences abîmer nos amies, nos soeurs, nos amoureuses, nos mères, nos enfants ou nos collègues.

Dans l’espace public, au travail, à la maison, nous exigeons de vivre en liberté, sans injures, ni menaces, sans sifflements ni harcèlement, sans persécution ni agressions, sans viols, sans blessures, sans exploitation de nos corps, sans mutilations, sans meurtres.

Aucune d’entre nous ne doit souffrir de violences et d’attaque à l’intégrité corporelle parce qu’elle est femme. Aucune d’entre nous ne doit cumuler les violences car elle cumule les discriminations. Nous exigeons que les enfants soient protégés de ces violences.

L’impunité des agresseurs doit cesser. La solidarité avec les victimes doit être renforcée. Des mesures ambitieuses doivent être prises, des moyens dégagés pour que ça change vraiment.

Nous allons marcher pour montrer notre nombre, notre force et notre détermination contre ce système inégalitaire et violent.

Après #MeToo, ensemble #NousToutes pour gagner !

Depuis des années, les femmes se lèvent pour dire stop. Aujourd’hui, nous invitons toutes celles et ceux qui veulent comme nous mettre fin aux violences sexistes et sexuelles à marcher avec nous.

RDV le 24 novembre.

 

24
Nov

Rencontre-projection avec Sarah Schulman

Rencontre-projection

jeudi 22 novembre

18h30 - 22h30

Cinéma Le Gyptis
136 rue Loubon
13003 Marseille

Rencontre et discussion autour du livre La Gentrification des esprits de Sarah Schulman (éditions B42) suivie de la projection du film documentaire United in Anger. A History of Act Up’ de Jim Hubbard.

18H30 > Rencontre avec Sarah Schulman

Gratuit

Son dernier livre La Gentrification des esprits paru aux éditions B42 est un retour captivant sur la crise du sida et l’activisme d’Act-Up dans le New-York des années 1980 et 1990.

Présentation par Sarah Schulman et Mathieu Abonnenc, directeur de la collection Culture chez B42. Rencontre animée par le journaliste Emmanuel Moreira.

20h > Projection de United In Anger : A History Of Act-Up

Entre 2,5€ et 6€

Un documentaire de Jim Hubbard (États-Unis / 2012 / Durée : 1h30 / VO)

Ce documentaire retrace la naissance et la vie du mouvement de lutte contre le sida du point de vue des personnes luttant contre l’épidémie. Utilisant la mémoire orale des membres d’Act-Up autant que de rares images d’archives, le film décrit les efforts d’Act-Up alors que le groupe combat l’indifférence sociale et la négligence gouvernementale.

Suivi d’une rencontre avec Sarah Schulman, coproductrice du film et Renaud Chantraine, doctorant spécialiste de la mémoire de l’épidémie du sida en France.