Actu associative

Un outil - Sacs à toucher

Dans le cadre des séances de prévention des violences sexuelles auprès des enfants âgés de 5 à 10 ans, nous proposons une activité appelée « Sacs à toucher ».

Les enfants sont assis en cercle et l’adulte qui anime la séance leur explique le déroulement de l’activité :

« J’ai un petit sac dans lequel il y a un objet. Je vais passer devant chacun·e d’entre vous et vous allez pouvoir mettre votre main dans le sac. Je vous demanderai de décrire ce que vous ressentez (c’est froid, chaud, dur, mou, piquant…) et de dire si c’est agréable ou désagréable, si ça vous fait oui ou si ça vous fait non. L’idée n’est pas de découvrir l’objet mais de sentir ce que ça vous fait quand vous le touchez. Si vous reconnaissez l’objet, surtout gardez le en tête mais ne le dites pas à l’ensemble du groupe. A la fin, vous pourrez dire le nom de l’objet que vous avez senti. Parfois ça peut faire un peu peur de mettre la main dans un sac sans savoir qu’il y a dedans. Sachez qu’il n’y a rien de dangereux ni de vivant».

Une fois que chaque enfant a pu toucher l’objet, nous partageons les ressentis de manière collective.

Les objectifs de cette activité sont de favoriser l’expression des sensations ressenties, identifier les ressentis agréables et désagréables, différencier les ressentis d’une personne à l’autre (ce qui peut être agréable pour moi ne l’est pas forcément pour l’autre).

S’autoriser à ressentir et nommer ce qui est agréable ou désagréable fait partie de l’éducation au consentement. Celle-ci commence dès le plus jeune âge.

Matériel : petit sac en tissu dans lequel on glisse un galet, de la fourrure, des haricots, une paille de fer… On peut aussi faire passer plusieurs sacs.

Cet outil est inspiré du Prodas.